Maio Meregalli est le Directeur sportif du team Movistar Yamaha MotoGP. Il a accordé une interview à GPOne dans laquelle il nous partage son bilan des essais qui viennent de s’achever à Phillip Island et, en particulier, a confirmé la fatigue subie par Valentino Rossi après sa visite au Vietnam et ces trois jours de test.

Maverick Vinales et Valentino Rossi avaient pourtant à cœur de faire briller les couleurs officielles de Yamaha lors de ces tests. Mais si l’Espagnol s’est montré irrattrapable pour tous ses camarades, le Docteur a eu de la peine à tenter de suivre le rythme imposé par son coéquipier. Les chronos finaux de ces trois jours parlent assez clairement, que ce soit en terme de vitesse pure ou de simulation de course.


 Maverick a encore une fois impressionné… 

“Sur Vinales, nous avions le doute concernant le rythme, étant donné que nous nous sommes toujours concentrés sur les chronos. Les simulations que nous avons effectuées ici en Australie nous ont enlevé toute sorte de doute, en particulier en ce qui concerne la seconde partie de course, où nous avons souffert par le passé.”

Avez-vous pu définir le cadre que vous allez utiliser?

“C’est malheureusement un des aspects sur lequel il y a encore un doute . Nous pensions partir de Phillip Island avec une décision, mais nous l’avons reportée à Losail.”

Quels commentaires avez-vous sur les nouveaux pneus?

“L’arrière n’a donné aucune amélioration, pendant que l’avant apporte quelque chose en plus.”

Valentino a semblé être en difficulté… Dès qu’il réglait un problème, il s’en présentait un autre…

” Plus que toute autre chose, il était fatigué. Il a travaillé sur différents paramètres pour préserver l’arrière et a finalement renoncé, l’âge s’est fait ressentir.”

A quel point la situation de Rossi vous préoccupe-t-elle ?

“Cela ne nous préoccupe pas, il a essayé beaucoup de choses et, à la fin, quelques-unes ont fonctionné, il était seulement fatigué physiquement.”

Rossi si loin, c’est une sonnette d’alarme à ne pas sous-estimer.

“Au final, c’est un tracé spécial, où tout ce que vous essayez convient seulement à cette piste. Le seul regret concerne le cadre, car, globalement, nous sommes satisfaits, étant donné que nous avons réussi à être rapides aux chronos et également avec des gommes utilisées. Maverick nous a retiré un poids des épaules.”

Maio, actuellement le sentiment est que le seul pilote apte à mettre en difficulté Marquez est Vinales. Est-ce vrai ?

“Le championnat commence le 26 mars.”

Crédit photo : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP