Vainqueur au Qatar à la force du poignet, sixième en Argentine en serrant les dents et cinquième à Austin en tirant le maximum de son matériel, Andrea Dovizioso fait ce qu’il faut pour jouer le championnat avec ce qu’il a. Et il s’en sort bien puisque le voilà en tête du classement général provisoire. Le vice-champion du monde 2017 est l’élément clé d’une usine Ducati dont la GP18 ne fait pas de miracles. L’Italien le sait et insiste sur cette situation pour mieux laisser dans le flou ce que sera son avenir. Car à l’entendre, les négociations avec ses actuels employeurs ne sont pas si simples…

Andrea Dovizioso continue d’être l’arbre qui cache la forêt chez Ducati. Il tient bon la rampe et se présente comme le leader de la course au titre après trois meetings, tandis que son équipier Lorenzo n’a marqué que six malheureux points. Soit 40 de moins !

DesmoDovi est donc inquiet et il ne cache pas sa déception : « j’espérais pouvoir être plus compétitifs en Argentine et à Austin. Certes, l’an passé, en arrivant à Jerez, j’étais dans une situation plus défavorable au championnat. Mais si l’on a fait des progrès dans la gestion de certaines courses qui nous sont difficiles, ce n’est toujours pas assez pour jouer un championnat. On souffre trop sur certains tracés. On y peut au mieux jouer entre la huitième et la sixième place. A Austin, on a fait le maximum après un week-end compliqué ».

Une cinquième place qui lui permet de garder un point d’avance sur un Márquez à nouveau vainqueur dans son jardin texan. « Je ne m’attendais pas à une situation différente, je m’en doutais dès les tests de cet hiver, mais on pense toujours à plus. L’an dernier, on était trop mal sur certains Grands Prix et ça continue. De plus, on dirait que Honda a fait un pas en avant, que Yamaha revient en forme tandis que Suzuki progresse bien. C’est pour ça que je dis que ce que l’on a, ce n’est pas assez ».

Il insiste : « je demande la même chose depuis toujours. On perd trop de temps au point de corde sur les autres motos. Et qu’importe si on est fort sur les accélérations et sur les freinages. C’est difficile de trouver une solution. On a progressé durant l’intersaison mais insuffisamment. Faire cinquième à Austin a été trop difficile ».

Une expertise qui pose question sur la suite de l’aventure en rouge de Dovizioso : « mon avenir ? Il est évident que si les choses étaient différentes, les choses se passeraient autrement. Mais tout le monde fait ce qu’il pense être la bonne chose. On continue de parler. On verra ». Visiblement, quelque chose manque chez Ducati pour séduire définitivement Dovizioso.

Austin MotoGP J.3 : Classement

193Marc MARQUEZHonda41’52.002
225Maverick VIÑALESYamaha+3.560
329Andrea IANNONESuzuki+6.704
446Valentino ROSSIYamaha+9.587
54Andrea DOVIZIOSODucati+13.570
65Johann ZARCOYamaha+14.231
726Dani PEDROSAHonda+18.201
853Tito RABATDucati+28.537
943Jack MILLERDucati+28.671
1041Aleix ESPARGAROAprilia+28.875
1199Jorge LORENZODucati+31.355
129Danilo PETRUCCIDucati+34.993
1344Pol ESPARGAROKTM+37.264
1430Takaaki NAKAGAMIHonda+39.335
1519Alvaro BAUTISTADucati+40.887
1638Bradley SMITHKTM+48.475
1745Scott REDDINGAprilia+49.995
1812Thomas LUTHIHonda+51.115
1935Cal CRUTCHLOWHonda+59.055
2010Xavier SIMEONDucati+59.747
2121Franco MORBIDELLIHonda+1’00.513
Not Classified
42Alex RINSSuzuki10 Laps
55Hafizh SYAHRINYamaha12 Laps
17Karel ABRAHAMDucati12 Laps

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team