Vingt-deuxième des qualifications à Sepang, puis vingt-cinquième à Valence, avant de terminer seizième à 56 secondes en Malaisie, puis dix-septième et dernier à 52 secondes en Espagne, les espoirs du Néerlandais de remplacer Jonas Folger chez Tech 3 étaient très réduits, bien qu’il pilote une Yamaha officielle en Championnat du Monde Superbike.

Comme il l’a expliqué à nos amis de Gpone, « J’ai vraiment aimé le MotoGP, une expérience incroyable pour moi. La Tech3 Yamaha était rapide et relativement simple à piloter. L’arrivée de la puissance de la M1 était fluide et en même temps impressionnante, Elle délivrait beaucoup de puissance au sol à la roue arrière, mais cela ne me dérangeait pas car le comportement de la moto était doux et prévisible ».

Jonas Folger n’est pas dans sa meilleure forme et préfère s’abstenir ?

« Je suis vraiment désolé de ce qui est arrivé à Jonas, et je suis désolé pour l’équipe Tech3 aussi. Il n’est pas facile de trouver un pilote de remplacement à ce moment de la saison car tous les contrats sont déjà signés. »

« J’ai parlé à Hervé, mais je dois respecter mon contrat, ce qui est clair. Ma saison 2018 me permet de rouler en Superbike avec la R1 de l’équipe Pata. Je ne vais pas pousser Poncharal à me prendre en MotoGP, et je respecterai le contrat que j’ai signé il y a deux ans ».

Votre contrat concerne 2018. Que ferez-vous en 2019 ?

« Mon objectif principal pour l’instant est de commencer à me battre pour le podium et d’essayer de gagner avec la R1 en Superbike. J’ai vraiment grandi et je peux encore m’améliorer. »

« J’espère atteindre ma cible et rester sur Yamaha, que ce soit en SBK ou en MotoGP, l’important est de toujours progresser et d’être prêt à tout changements. »

Photo © Tech 3

Source : gpone.com

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3