Le lancement de la saison approche à grands pas et les derniers préparatifs pour cette échéance qui aura lieu à Losail à l’occasion du Grand Prix du Qatar touchent à leur fin. Pour Jorge Lorenzo, c’est déjà l’immersion avec un entraînement physique plus poussé, un régime alimentaire endurci et une préparation mentale exacerbée. Il faut dire que, cette année, Por Fuera joue gros. Soit carrément sa réputation et sa carrière.

Tenter l’aventure Ducati n’est pas sans risques et qu’importe le palmarès construit avant. Surtout lorsque ce dernier a été bâti au guidon d’une Yamaha… Il y a eu Rossi et il y a maintenant le cas Lorenzo. Les deux ont été sevrés de victoires dès qu’ils ont quitté leur M1 pour une Desmosedici.

Pour Por Fuera, la situation semble néanmoins plus grave. Car contrairement au Doctor, le Majorquin a un équipier qui gagne avec la même moto que lui. Mais d’aucuns diront qu’avant Rossi, un certain Stoner portait la moto rouge au firmament. Pour autant, ils n’ont jamais été directement confrontés au même moment avec une machine identique. Ce qui est le cas de Lorenzo qui est bousculé et jeté dans l’ombre par Dovizioso.

Une situation d’autant plus compliquée qu’elle peut se répéter si l’on étudie le bilan de cette intersaison. DesmoDovi n’a pas fait de bruit mais il est sûr de lui. Une assurance et des certitudes que Lorenzo cherche toujours. Dans Marca, il avoue : « je suis carrément obsédé par la volonté de gagner avec la Ducati. Car la moto peut gagner. Dovizioso l’a montré la saison passée et durant les tests hivernaux ».

Le quintuple titré poursuit : « Ducati est un défi très difficile, sans doute plus dur que je ne le pensais et c’est pour ça que je travaille comme jamais avec un enthousiasme décuplé. Cela me permet d’apprendre plus sur mes limites et sur ce dont je suis capable. Je me découvre sans cesse ».

Une introspection qui pousse à l’humilité au moment des pronostics : « le favori cette année ? Le Champion en titre. Il donne tout et il mérite tout ce qui lui arrive. Dovizioso est à son sommet, il comprend très bien la Ducati. Zarco est très fort. Valentino ne peut jamais être exclu tandis que Viñales peut surgir à tout instant. Et j’espère être aussi de cette liste ».

Rendez-vous donc ce week-end. On rappellera que ni Lorenzo comme pas plus que Dovizioso ne se sont encore déterminés sur leur avenir après 2018…


Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team