« Ces dernières années, j’ai toujours roulé avec un moteur V4, cette Fireblade CBR1000RR-R avec son moteur à quatre cylindres en ligne est fondamentalement différente. Je dois adapter mon style de conduite et découvrir où se situent les points forts de ce concept de moteur. Il est maintenant important de trouver une bonne base sur laquelle s’appuyer ». Il y a donc beaucoup de travail en vue pour Álvaro Bautista, et un peu de retard à rattraper.

Le temps à Jerez est mauvais, les prévisions pour Portimao sont également médiocres. Álvaro regrette-t-il de ne pas avoir fait le premier test de Portimão en décembre, alors sur le sec ? « J’avais alors le choix de faire ce test ou d’être présent à la naissance de ma fille, explique-t-il. J’aurai encore beaucoup de tests et de courses dans ma vie, mais peut-être que je n’aurai qu’une seule fille. C’est pourquoi j’ai pris cette décision – et j’en suis heureux. »

Comme la piste de Jerez n’a jamais séché de tout le mercredi et que les temps au tour étaient environ 13 secondes au-dessus du rythme normal, les résultats n’ont pas été très significatifs. Mais il était quand même important pour Bautista (dixième en 1’54.824) que ce soit son nouveau coéquipier chez Honda Leon Haslam qui ait réalisé le meilleur chrono en 1’52.149.

On pouvait noter que ce fut également une journée d’essai importante, car c’était la première fois qu’il pouvait rivaliser avec ses rivaux. « Et nous avons pu collecter plus de données pour aider à faire avancer le développement. Nous avons commencé sans références et nous sommes en train d’écrire un nouveau livre. »

« Je n’ai pas fait beaucoup de tours sur le mouillé, mais je peux dire que l’électronique fonctionne normalement. Il n’y a pas eu de gros problèmes. »

« Il m’est impossible de comparer avec l’ancienne Honda parce que je ne suis jamais monté sur la vieille Fireblade. Je pense aussi que les deux motos sont très différentes. Je ne veux même pas regarder d’autres données, nous devons nous concentrer sur nous-mêmes pour améliorer cette moto. Honda travaille très dur et très bien, il y a beaucoup de potentiel. »

« Par rapport à la Ducati, la comparaison est difficile pour moi car je dois m’habituer au concept du moteur en ligne de la Honda. J’ai été très surpris par les performances du moteur, je m’attendais à moins.  »

« Le moteur est très puissant, mais il faut aussi faire passer la puissance au sol. Nous nous efforçons de faire le meilleur usage possible de cette puissance. »

« Dans le team, tout est encore très nouveau. Nous devons d’abord apprendre à nous connaître. Je suis content avec les gars, mais nous avons encore besoin de temps pour savoir exactement comment nous pouvons travailler ensemble de la meilleure façon possible. Ce sera particulièrement important pour les week-ends de course, où vous n’avez pas autant de temps que pendant un test. »

« Une grande partie du personnel est issue du Championnat du Monde MotoGP, ils sont très professionnels et ont beaucoup d’expérience. Cela ne m’inquiète pas. »

 

 

 

Photos © Alvaro Rivero Photo pour Circuito de Jerez, Álvaro Bautista Arce Facebook

Source : Speedweek.com


Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista