Parmi les pilotes français engagés lors d’une quarantième édition des 8 Heures de Suzuka qui s’est déroulée le week-end passé, il y avait un Sylvain Guintoli qui poursuit une saison haut en couleur. Pilote Suzuki dans le championnat britannique de Superbike, il a eu l’occasion de revenir en MotoGP pour trois Grands Prix en lieu et place d’Alex Rins avant de se lancer dans cette course d’endurance qui compte pour les constructeurs japonais. Pilote Yoshimura de la dernière version de la GSX-R, le Français n’a pas démérité, jusqu’à être contaminé par le virus de la classique nippone !

En compagnie de Josh Brookes et de Takuya Tsuda, le tricolore a montré qu’il était parmi l’un de ceux que l’on pouvait considérer pour la victoire. Hélas, une chute lors des essais qualificatifs remettait en cause des ambitions légitimes qui se faisaient jour à nouveau en début de course avant que Tsuda ne chute à son tour en s’accrochant à un autre pilote.

Il ne restait plus à l’équipage de la Suzuki frappée du 12 qu’à se lâcher pour la gloire et le panache, ce qu’il a parfaitement accompli en remontant de la dernière à la septième position. La GSX-R Yoshimura termine à quatre tours de la Yamaha triomphante pour la troisième fois de rang, malgré tous les déboires.

« Le format des qualifications est intéressant ici, mais j’ai pris hélas trop de risque. Ensuite, l’accident du début de course nous a tout de suite coûté cinq tours Takuya, Josh et moi avons ensuite attaqué fort. Nous sommes néanmoins déçus même si nous pouvons tirer de cette épreuve des moments forts. La nouvelle GSX-R se comporte très bien. Mais ce sont des choses qui peuvent arriver en compétition ».

« C’était ma première participation à Suzuka et cette expérience a été fantastique. L’osmose avec Yoshimura a été excellente et l’aventure a été belle. J’espère que je pourrai la revivre, mais jusqu’à la victoire cette fois ! »

Tous les articles sur les Pilotes : Sylvain Guintoli

Tous les articles sur les Teams :