Thomas Lüthi (carXpert Interwetten) tient sa première victoire de la saison 2017, la quinzième de sa carrière (5 en 125 cc, 10 en Moto2).

A Brno (République Tchèque), dans une course qui s’est déroulée sur six tours après une première interruption due à l’arrivée de la pluie, le pilote suisse a été impressionnant en réussissant un départ parfait depuis la troisième ligne – Tom était septième de la première course au moment de l’arrêt -, prenant tous les risques sur l’extérieur de la trajectoire avant de plonger en tête dans le premier virage. Personne n’allait plus le revoir, Lüthi évoluant nettement au-dessus du lot dans ces conditions d’adhérence précaires. Il n’allait cesser d’augmenter son avantage, avant de contrôler parfaitement la deuxième partie de ce sprint qui lui a permis, en une seule course, de diminuer de moitié son retard au classement intermédiaire du championnat du monde Moto2 (désormais 17 points par rapport à l’Italien Franco Morbidelli, huitième de ce GP de la République Tchèque).

Il a dit…
Thomas Lüthi (carXpert Interwetten, vainqueur): 
«Cela commençait de faire longtemps que je n’étais plus remonté sur la plus haute marche du podium (Australie, 2016) et je suis bien sûr très heureux de cette victoire. La clef de ma domination? Après des essais qui n’ont pas été faciles, j’ai eu un très bon feeling ce matin lors du warm-up sous la pluie; dans la première partie de la course, je me suis appliqué et je remontais bien quand elle a été arrêtée au drapeau rouge. Ensuite, il y a eu ce départ parfait et le fait que je trouve directement mon rythme dans ces conditions particulières. Je ne veux pas parler du championnat, il y a encore trop de courses; je préfère les prendre l’une après les autres. J’ai toujours dit que dès qu’une opportunité de victoire se présenterait, je la prendrais, ce fut le cas aujourd’hui. Bien sûr que j’étais à la limite, mais quand le feeling avec sa moto est aussi bon, on peut rouler à la limite.»

Brno (République Tchèque). GP de la République Tchèque Moto2:
1. Lüthi (SWI, Kalex, carXpert Interwetten), 6 tours (*), 13’39.036 (142.300 km/h);

2. A. Marquez (SPA, Kalex), à 4.991;
3. Oliveira (POR, KTM), à 6.983;
4. Marini (ITA, Kalex), à 9.190;
5. Vierge (SPA, Tech 3), à 11.064;
6. Corsi (ITA, Speed Up), à 15.779;
7. Bagnaia (ITA, Kalex), à 18.431;
8. Morbidelli (ITA, Kalex), à 19.743;
9. R. Gardner (AUS, Tech 3), à 19.843;
10. J. Roberts (USA, Kalex), à 20.168;
11. Navarro (SPA, Kalex), à 20.372;
12. B. Binder (RSA, KTM), à 20.547;
13. Locatelli (ITA, Kalex), à 21.657;
14. Pawi (MAL, Kalex), à 22.940;
15. Syahrin (MAL, Kalex), à 24.056.

Puis: 19. Lecuona (SPA, Kalex, Garage Plus Interwetten), à 26.483; 29. Raffin (SWI, Kalex, Garage Plus Interwetten), à 38.907. 29 classés. Abandon d’Aegerter (SWI, Suter, soucis techniques).

Championnat du monde (10/18):
1. Morbidelli, 182 points;
2. Lüthi (carXpert Interwetten), 165;
3. A. Marquez, 133;
4. Oliveira, 133;
5. Bagnaia, 87;
6. Pasini (ITA, Kalex), 73;
7. Nakagami (JPN, Kalex), 69;
8. Corsi, 63;
9. Marini, 54;
10. Vierge, 51.
Puis: 11. Aegerter, 50; 26. Raffin (Garage Plus Interwetten), 5. 31 classés.