Cal Crutchlow s’élancera dimanche pour le Grand Prix Michelin® d’Australie depuis la première ligne de la grille de départ après avoir signé une brillante performance lors des qualifications à l’issue desquelles il s’est adjugé le deuxième temps le plus rapide de tout le week-end.

Avec à nouveau la place de premier pilote satellite sur la grille, le représentant de l’équipe LCR Honda était déjà revenu de loin afin de pouvoir participer à la séance qualificative finale. Lors de la session préliminaire, la Q1, il avait en effet roulé deux secondes plus vite que tous les autres concurrents sur un asphalte qui demeurait encore bien détrempé. Il a ensuite une fois de plus réalisé un tour à couper le souffle lors des 15 minutes que durait la Q2 avec une moto chaussée d’un pneu intermédiaire à l’avant et d’une gomme slick à l’arrière sur un tracé qui présentait encore quelques taches d’humidité. Il signait donc son meilleur temps en 1’30.981.

Les pilotes de la catégorie MotoGP n’ont pour le moment pas été en mesure de couvrir un seul tour dans des conditions totalement sèches sur le circuit de Phillip Island. Avec une journée de vendredi marquée par des pluies diluviennes, la séance matinale de ce samedi a également été perturbée par la pluie et le Britannique de 30 ans, qui s’était emparé du meilleur chrono du premier jour de tests sur le mouillé, a manqué l’opportunité de s’adjuger un bon temps au moment où les conditions de piste étaient les meilleures. Cela signifiait donc qu’il était contraint de disputer la Q1 aux côtés de quelques autres ténors de la discipline mais Cal Crutchlow a comme à son habitude donné le meilleur de lui-même en dominant largement la séance.

Puisqu’ils n’ont pas du tout pu évoluer sur un asphalte sec depuis l’entame du week-end, les pilotes MotoGP bénéficieront d’un warm-up dominical rallongé en espérant bien évidemment que la course puisse se dérouler dans des conditions sèches. Cependant, en raison de l’incertitude des prévisions météorologiques, tout le monde sera dans l’inconnu dimanche jusqu’à l’extinction des feux rouges pour le Grand Prix qui comptera 27 tours.

Cal Crutchlow #35 – 2ème (1’30.981)

“Je pensais que j’aurais pu établir un chrono de référence dans un premier temps avec les pneus intermédiaires avant de rentrer ensuite en fin de séance pour tenter de réaliser un tour vraiment rapide avec le pneumatique slick. Je savais que je ne pouvais pas passer un pneu slick à l’avant car cela n’était pas prêt sur ma seconde moto. Cela n’a malheureusement pas aussi bien fonctionné qu’espéré et c’est uniquement de ma faute car j’aurais dû suivre mon propre instinct en début de session en débutant la séance qualificative directement avec des gommes slick. Ça ne me ressemble pourtant pas car j’aurais d’habitude été le premier à sortir des stands avec des pneumatiques slick mais je ne suis pas mécontent malgré tout du résultat final.”

“L’équipe LCR Honda a de nouveau réalisé un travail remarquable ce week-end et tout le monde travaille si durement pour effectuer tous les changements nécessaires. Les conditions climatiques ne sont pas en notre faveur depuis deux jours et compliquent la donne pour tout le monde avec le froid et la pluie. Nous apprécions d’autant plus le soutien du public et des fans qui bravent les éléments ! C’est pour cette raison que nous nous devons de leur offrir un beau spectacle demain.”

Tous les articles sur : Cal Crutchlow