La météo semble finalement plus clémente que prévue pour ce Grand Prix Moto2 de la République tchèque, et si les Moto3 ont pris précédemment leur départ sur une piste détrempée, la pluie s’est rapidement arrêtée, leur offrant des trajectoires sèches en fin de course.

Sur la grille de départ des Moto2, tout le monde a donc monté les pneus slicks et la course est déclarée sèche: elle sera donc interrompue si les intempéries refaisaient leur apparition.

Avec des séances s’étant déroulées dans des conditions très diverses, de la pluie à la canicule, il semble difficile de faire un pronostic, même si les noms de Oliveira, Pasini, Bagnaia et Morbidelli sont souvent apparus en tête des différents classements…

Simone Corsi partira trois places plus loin sur la grille (12)e pour avoir fait tomber Dominique Aegerter lors de la qualification.

Il fait maintenant 20° dans l’air et 22° sur la piste, et voici l’état des lieux après toutes les séances d’essais:

#CzechGP Moto2

2016

2017

FP1

2’02.611 Alex Marquez  2’15.724 Miguel Oliveira

FP2

2’02.277 Johann Zarco  2’02.975 Mattia Pasini

FP3

2’01.962 Lorenzo Baldassari  2’02.747 Alex Marquez

Qualification

2’01.581 Johann Zarco  2’02.611 Mattia Pasini

Warm up

2’17.297 Jonas Folger  2’05.839 Jorge Navarro

Course

Folger, Rins, Lowes (voir ici)

Record

2’01.581 Johann Zarco 2016

 

A l’extinction des feux rouges, c’est Miguel Oliveira qui fait le holeshot d’une première ligne composée également de Mattia Pasini et Franco Morbidelli, mais deux virages plus loin, le bouillant pilote du team Italtrans s’empare du commandement des opérations.

Le premier tour s’achève avec le défilé suivant: Pasini, Oliveira, Bagnaia, Morbidelli, Márquez, Binder, Navarro, Marini, Cortese et Vierge. Fabio Quartararo apparaît à la 13e place, Xavier Siméon à la 22e.

Rapidement, le petit train s’étire quelque peu, mais Mattia Pasini conserve le commandement d’un groupe au sein duquel Franco Morbidelli et Xavi Vierge remontent progressivement tandis que Tom Luthi y fait son apparition.

Après six tours, les drapeaux « changement d’adhérence » sont agités et Mattia Pasini lève la main pour tenter de faire arrêter la course. Il y a petit moment de flottement mais la pluie ne s’installe pas vraiment et la course continue.

Un tour plus tard, la pluie se renforce, les pilotes ralentissent beaucoup, Mattia Pasini rétrograde à la quatrième place, mais il faudra la chute de Sandro Cortese au virage #7  pour que le drapeau rouge soit finalement agité.

Au moment de l’interruption, on trouvait Morbidelli, Oliveira, Márquez, Pasini, Bagnaia, Cortese, Luthi, Marini, Vierge et Binder dans cet ordre, mais le nouveau départ se fera pour une course de 6 tours avec le classement du passage précédent, c’est-à-dire Pasini, Morbidelli, Oliveira, Bagnaia, Márquez, Binder, Luthi, Vierge, Marini et Navarro.

Fabio Quartararo est 11e alors que Sandro Cortese n’est pas autorisé à reprendre la course.

La piste est mouillée et il tombe encore quelques gouttes au moment du second départ, donc tout le monde a monté les pneus pluie.

Fabuleux départ de Tom Luthi qui s’élance comme l’éclair de sa troisième ligne et s’empare du commandement avant même le premier virage ! Fabio Quartararo a également pris un bon départ à l’inverse de Xavi Vierge.

Mattia Pasini chute dans le premier tour à la fin duquel on trouve le classement suivant : Luthi, Márquez, Oliveira, Morbidelli, Bagnaia, Marini, Binder, Quartararo, Vierge et Navarro.

Dans le groupe de tête, les trajectoires sont heurtées et les frottements nombreux, ce qui permet à Tom Luthi de se constituer une avance de plus d’une seconde. Xavi Vierge fait une remontée express à la 6e place tandis que le pilote français commet une petite erreur qui le fait rétrograder en 15e position.

En tête, et à trois tours du drapeau à damiers, Tom Luthi possède maintenant trois secondes d’avance alors que Xavi Vierge continue sa remontée et se rapproche de la quatrième place. Mais Luca Marini, qui l’occupe, de l’entend pas ainsi et maintient le pilote espagnol à distance.

Dès lors, les écarts se stabilisant, la course semble figée pour le Top 5, et c’est effectivement complètement isolé que Tom Luthi franchit en vainqueur la ligne d’arrivée pour la première fois de cette année, devant Alex Márquez, Miguel Oliveira et Luca Marini.

Belle performance globale du team Tech3 avec Vierge 5e et Gardner 9e, mais aussi du débutant Joe Roberts, 10e pour son premier Grand Prix.

A l’inverse, Fabio Quartararo conclut à la 20e position, Xavier Siméon à la 23e.

Au championnat, Franco Morbidelli fait la mauvaise opération du jour et ne possède plus que 17 points d’avance sur son adversaire helvétique.