Maverick Vinales a connu une journée contrastée, hier à Assen. Le pilote espagnol devra donc savoir démêler le bon grain de l’ivraie, ce qui sera sans doute somme toute assez facile.

Dans la première catégorie, il pourra ranger le feeling retrouvé après un week-end très difficile à Barcelone. Il pourra également prendre en compte le fait d’avoir échappé de justesse de se faire percuter par Andrea Dovizioso, lors de sa chute dans la chicane du circuit TT Assen.

A l’inverse, il devra comptabiliser un second résultat blanc après celui du Texas, ainsi que la perte du leadership du championnat du monde.

Le verre à moitié vide et à moitié plein…

Maverick Viñales : « Je ne peux pas expliquer ce qui est arrivé, parce que je ne sais même pas pourquoi j’ai chuté. Je suis passé là 2000 fois, mais aujourd’hui, c’était le jour. J’étais en train d’attaquer à la limite, essayant de placer la Yamaha au sommet, et je pense que si je ne n’étais pas tombé, j’aurais pu revenir sur les pilotes de tête, parce que notre rythme était très rapide. Nous devons apprendre que le minimum à atteindre en qualification est sixième ou cinquième, donc je sais que l’erreur a été commise hier, et pas aujourd’hui. je me sentais très bien sur la moto aujourd’hui. J’essayais de conserver les pneus à un bon niveau et je préparais une attaque sur les dix derniers tours. Je pilotais d’une bonne manière et vraiment de façon fluide sur toute la piste, et je me sentais beaucoup plus fort que les autres pilotes, je donnais le meilleur de moi-même. Cette chute est quelque chose que nous ne pouvons pas expliquer, nous pouvons seulement en retirer des enseignements, en particulier concernant la qualification. Ce matin, je savais que cela allait être délicat et j’ai fait de mon mieux : c’était tout ou rien, et finalement cela a été rien. Nous devrons rattraper cela lors des prochaines courses et nous nous attendons à quelque chose de différent. »

Massimo Meregalli : « Maverick était en train de remonter depuis une position de départ pas si facile, et quand il est parvenu à la cinquième place et a commencé à vraiment attaquer, il a subi une malencontreuse chute au virage 17. C’était dommage de voir la façon sa course s’est terminée, au vu de son potentiel. Après tout les émotions d’aujourd’hui, nous avons quelques jours pour récupérer avant de nous rendre au Grand Prix en Allemagne, qui se tiendra dans juste une semaine. La piste a été re-surfacée et légèrement modifiée, donc nous sommes impatients de commencer le travail là-bas. »