Comme à chaque Grand Prix depuis le début de la saison, Hervé Poncharal a la gentillesse de nous partager sa vision de la dernière course.

Dans cette première partie, le boss du team Monster Yamaha Tech3 nous décrit simplement le spectacle auquel il a assisté. Dans la seconde, nous essaierons d’en comprendre les raisons…

Hervé, comment qualifieriez-vous ce Grand Prix d’Espagne?

Hervé Poncharal: “au niveau du spectacle et de l’intensité, il a été relativement ennuyeux par rapport à quoi on pouvait s’attendre au vu des essais et des trois premiers Grands Prix auxquels on a assisté.

Par contre, il a été intéressant, très intéressant, sur le plan technique et sur le plan de la hiérarchie des machines et des pilotes. Cela faisait très longtemps, voire jamais comme vous l’avez souligné, qu’on n’avait pas vu une telle performance de Valentino Rossi. Déjà, une pole position, ce n’est pas l’exercice favori dans lequel il excelle, avec, en plus un nombre de tours incroyablement rapides d’affilée.  C’est rare aussi qu’on voit Valentino Rossi s’élancer en tête et être aussi combatif et saignant sur les premiers tours; généralement, il laisse les jeunes s’exciter, puis il leurs remonte dessus en fin de course. Et là, on a assisté à un Valentino Rossi qui a survolé les débats, et les deux pilotes qu’on considère comme les plus rapides du championnat aujourd’hui, Lorenzo et Marquez, ont rendu les armes, ça c’était clair.

Je pense qu’il a fait preuve d’une intelligence incroyable. Il a compris, dès les essais, qu’on aurait tous beaucoup de patinage et quand la météo du dimanche, à partir de midi ou 13 heures, a bien montré qu’on aurait la piste la plus chaude du weekend, il a fait parler son intelligence et son expérience. Parce qu’il a eu les mêmes problèmes que tout le monde, ça on le sait en interne, mais il les a mieux gérés et ça c’est du grand art, de pilotage et d’intelligence.

Je pense que c’est une performance qui restera dans l’histoire de Valentino Rossi comme une de ses plus belles courses, parce qu’on connaît tous son âge, et tout le monde a dit, et moi je n’ai pas été loin de le penser aussi, que 2015 était peut-être la dernière opportunité de remporter un titre, et là, il a fait une démonstration incroyable de son talent, de son intelligence et de sa combativité.
C’était magnifique!”

vr12