Nous vous avions informés à plusieurs reprises que ce Grand Prix d’Australie était une épreuve à hauts risques pour Michelin (voir ici).  Ce matin, Valentino Rossi a été déclassé au nom d’une spécificité dont, avouons-le, nous n’avions pas encore connaissance.

Cela, entre autre, demandait donc quelques explications et, conformément à la politique de transparence adoptée par Michelin pour son retour en grand Prix, c’est de nouveau Nicolas Goubert, Directeur adjoint, Directeur technique et Superviseur du programme MotoGP Michelin Motorsport, qui s’est chargé de répondre avec honnêteté à toutes les questions posées.


Y a-t-il un pneu capable de coller à la piste quand elle est détrempée ?

“Cela dépend de la quantité d’eau que vous avez. Par exemple ce matin, il ne le pleuvait pas beaucoup. Je dirais que les chronos étaient convenables. Quand il a commencé à pleuvoir fortement, comme à la fin de la session de ce matin ou cette après-midi, alors cela devient difficile.”

Pourquoi apporter un pneu avant Super Soft ?

“Pour une situation comme celle-ci. Le super soft est plus adhérent que le normal. Vous allez probablement avoir des températures plus basses le matin, comme c’est le cas avec les slicks. Nous apportons trois ou quatre types de pneus avant. L’un d’entre eux est un tendre. Normalement, ils savent qu’ils ne vont pas l’utiliser durant la course, à coup sûr. Mais ils peuvent l’utiliser en début de séance parce qu’il vous procure plus de feeling.”

Cal (Crutchlow) dit que cela n’a aucun sens d’apporter un pneu si vous ne pouvez pas faire la course avec lui…

“Je ne suis pas d’accord avec cela. Comme je l’ai dit, c’est la même avec les slicks. Beaucoup de gars nous disent “nous utiliserons les slicks tendres seulement pour les dix premiers tours, vendredi, samedi ou dimanche matin. Mais nous ne l’utiliserons pas en course”. Après cela dépend de chaque pilote. Certains d’entre eux n’hésitent pas à utiliser quelque chose de différent. D’autres, comme Cal, ne le veulent pas.”

Cal utilise généralement une gomme avant plus dure…

“Oui.”

Quelles sont les spécifications de ce pneu avant super tendre ? C’est celui utilisé à Brno par Iannone ?

“Oui, c’est même le pneu, nous avons eu ce pneu depuis le Sachsenring. Après que nous ayons vu beaucoup de chutes à Assen, nous avons pensé que nous devions progresser. Pour la course suivante, qui était au Sachsenring, nous avons apporté de nouveaux pneus avant. L’un d’entre eux était celui-ci. Il a été utilisé par certains des pilotes durant le warm up et par certains d’entre eux lors de la course, avec une bonne évaluation. Nous l’avons pris à Brno, et là, il n’a pas été utilisé dans les conditions pour lesquelles il a été fait. Nous l’avons apporté de nouveau à Silverstone et nous ne l’avons pas apporté à Misano, ni à Motegi, parce que cela n’avait aucun intérêt, à cause des forts freinages. Nous l’avons apporté ici et nous l’apporterons de nouveau à Valence”.

En condition de pluie, comme en FP1, pourquoi les pilotes ne peuvent pas faire plus de 10 tours ?

“La chose est si les conditions restent comme elles étaient ce matin, à coup sûr vous pouvez faire 30 tours. Mais la situation, avec la règle du fabricant de pneus unique et les habitudes qu’ils ont pris, est; soit vous apportez les pneus qui peuvent faire une distance de course complète ou un nombre donné de tours, et vous leur dites et le mettez dans le règlement, soit vous n’en faites qu’une partie.”

Valentino Rossi ?

“Il a fait une erreur. Comme Marc a fait une erreur ici il y a trois ans ici. C’est facile.”

Si la course se déroule dans des conditions semblables à ce matin, envisageriez-vous de retirer la restriction des 10 tours ?

“Nous verrons ce qui se passera demain. Nous regarderons les pneus. Je ne pense pas que nous le ferons ici à cause des différents pneus. Et de toute façon, il est très difficile de prédire ce que le temps va être. Cette piste n’est pas exigeante avec l’avant. Mais maintenant, nous sommes très prudents avec ce qui est arrivé à Brno. Je pense qu’il le faut !”

Avec des slicks, y a-t-il une préoccupation par rapport à une sérieuse baisse de température en fin d’après-midi ?

“Je dirais que nous avons apporté des pneus spécifiques pour des températures basses, et j’espère que nous aurons le temps de les tester correctement (rires). Ils sont faits pour une température de piste basse. S’ils fonctionneront ou pas, je veux dire, nous manquons d’expérience. J’espère que nous aurons quelque moments secs demain. On ne dirait pas. Ou lors du warm up dimanche matin. Nous avons eu la chance d’avoir un avertissement quand nous sommes venus ici en février. Sur la dernière demi-journée, la température est tout d’un coup descendue de façon drastique. Nous avons immédiatement vu l’effet que cela avait sur le pneu avant. Nous sommes venus avec quelque chose fait pour des températures très inférieures.”

Ne devions nous pas venir à Phillip Island au printemps ?

“Je sais que c’est un cauchemar d’établir un calendrier pour l’organisateur. Ils savent que la course peut se dérouler avec une météo très froide. Évidemment je n’étais pas ici, mais les quelques dernières années se sont bien passées. Quand vous allez à Silverstone en avril … je me rappelle quelques courses quand nous étions en Angleterre et avions de la neige en Superbike. Vous pouvez avoir parfois un temps exécrable en avril.”

Peut-on avoir des pneus de pluie capables d’évacuer beaucoup d’eau de la trajectoire ?

“C’est un vrai compromis. Si vous voulez plus d’évacuation, alors ce sera plus mauvais quand la piste sèchera un peu. Évidemment, personne ne va faire un modèle spécifique pour une très, très, forte pluie parce que nous savons de toute façon que, comme cela a été le cas cette après-midi, ils vont arrêter le déroulement des séances.”

Vous vous attendez à des sessions plus longues demain ?

“Oui, cela va probablement arriver. C’est OK. Nous avons les pneus pour le faire. Ce n’est pas un problème pour nous. Je pense que ce serait une bonne idée.”

Quelle est l’allocation des pneus pluies ?

“Nous avons trois spécifications pour l’avant. Le super tendre. Puis le tendre et le moyen. Pour l’arrière, nous en avons deux. Nous avons le tendre que nous avons utilisé aujourd’hui, puis nous avons un asymétrique, dont le côté droit est le même que le tendre, et le côté gauche plus dur.”

Vous êtes inquiet à propos de ce week-end ?

“Je veux dire, un peu. Mais que pouvons-nous faire ?”

Tous les articles sur :