Même s’il a été modifié à de très nombreuses reprises, le tracé hollandais est le seul à avoir accueilli des courses depuis la fondation du Championnat du monde en 1949. Et il le fera de nouveau pour ce 8ème rendez-vous de la saison 2017, du 23 au 25 juin.

Autant le dire tout de suite, le circuit d’Assen ne présente aucune difficulté pour les systèmes de freinage, puisque sur les 18 virages que compte le circuit, les pilotes MotoGP ne freinent que 10 fois, alors qu’un seul freinage a lieu sur plus de 160 m, en l’occurrence au virage #1.

En fait, seul Phillip Island sollicite encore moins les freins des motos et, sur une échelle de 1 à 5, Assen est noté 2.

Les freins sont actionnés pendant seulement 26 % du temps, ce qui leur laisse tout le temps de refroidir et ne justifie donc pas des disques de 340 mm.

On notera tout de même que les  MotoGP y décélèrent jusqu’au 1.15 G, comparé  au 1.08 G des Superbike.

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :