Une fois encore, Francesco Bagnaia a été aux avant-postes tout au long du week-end et a réalisé une course solide, qui lui permet de conserver la tête du Championnat. Luca Marini a, de son côté, eu moins de chance en course.


Premier en FP1, cinquième des FP2 puis dixième en FP3, Francesco Bagnaia a annoncé la couleur dès les essais libres. Qualifié ensuite en troisième position, tous les feux étaient aux verts pour qu’il fasse un bon résultat en course.

Après un bon départ, il s’est maintenu en troisième position et a défendu cette place contre les attaques de Xavi Vierge jusqu’au bout, s’offrant ainsi son troisième podium de la saison après ses deux victoires au Qatar et au Texas.

Néanmoins, le Grand Prix n’a globalement pas été de tout repos pour “Pecco” : « Le week-end n’a pas été facile, alors terminer avec une troisième place est très important pour le Championnat. Les conditions de piste étaient compliquées, nous savions que nous aurions plus de mal avec les températures élevées et le vent. C’était simple de commettre une erreur car l’usure des pneus n’était pas régulière. »

En tant que leader du Championnat, le but est de marquer de gros points à chaque course, et savoir se contenter de la dernière marche du podium s’il n’est pas possible de faire plus : « Dans les premiers tours j’ai été en mesure de faire mon rythme, même si j’ai perdu du temps avec Binder. J’ai essayé d’être rapide dès les premiers tours. Baldassarri avait surement quelque chose en plus, il était plus propre dans ses trajectoires, alors j’ai pensé à prendre le plus de points possible en allant chercher un bon résultat. »

Pour son coéquipier Luca Marini, en revanche, le week-end a été un peu plus compliqué. Douzième aux temps combinés des essais libres, il s’est ensuite qualifié à la même place, avant de faire un pas en avant lors du Warm Up le dimanche matin : « Entre les qualifications et le Warm Up, nous avons trouvé un bon équilibre sur la moto afin de pouvoir rester avec les hommes forts. »

Malheureusement l’Italien n’a pas eu le temps de profiter de cette avancée en raison d’une chute survenue dans le premier tour : « Ce n’est pas la course que nous attendions. Malheureusement, quelques virages après le départ, Lowes, qui était devant moi, a freiné plus tôt que prévu. J’ai été obligé de changer de trajectoire et je n’ai pas vu Navarro qui était juste derrière. Je suis désolé de l’avoir impliqué dans l’accident, mais je n’ai rien pu faire. »

Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia, Luca Marini

Tous les articles sur les Teams : Sky VR46 Moto2