Loris Baz s’est lourdement blessé au pied droit suite à une chute au premier virage du premier tour du Grand Prix d’Italie. Le Français souffrait de plusieurs fractures. Opéré en Suisse, Baz continue sa récupération et ses broches lui seront retirées ce jeudi.

Absent à Barcelone, il devra aussi faire l’impasse sur le Dutch TT ce week-end. Le Haut-Savoyard prépare activement son retour au Sachsenring, prochain rendez-vous du calendrier.

« Il y a eu une belle évolution, mais ayant toujours mes broches, je ne peux toujours pas marcher. J’avais pour objectif de rouler à Assen, mais le chirurgien m’a dit que cela serait impossible. Je pense que si je n’avais plus les broches, j’aurais tenté de rouler. Je ne retirerai les broches que ce jeudi et cela ne m’aurait laissé que très peu de temps pour reprendre mes appuis.

Néanmoins, j’ai beaucoup progressé. Les orteils bougent de plus en plus et de même pour la cheville. Le pied est encore gonflé et mettre une botte serait compliqué. Je fais beaucoup de séances de kiné et dès que je n’aurai plus les broches, je pourrai faire de séances en piscine pour marcher comme il faut.

C’est dommage, car j’aime beaucoup le tracé d’Assen, c’est l’un de mes circuits préférés et un endroit qui a toujours bien marché pour moi. Il restera trois semaines avant le prochain Grand Prix en Allemagne. Je ferai tout pour être à 100%, ou au plus proche. Le Sachsenring ne devrait pas être trop exigeant pour le pied droit puisqu’il n’y a pratiquement que des virages à gauche. Cela devrait m’aider.

Ce n’est jamais agréable de voir le Championnat avancer sans toi, mais ce sont les risques. Comme d’habitude, je suis bien entouré donc cela se passe mieux et surtout cela aurait pu être bien plus grave. Avec la disparition de Luis, j’ai beaucoup relativisé, ma blessure n’est rien en comparaison à cela. »

Tous les articles sur : Loris Baz