Lucas, vainqueur du mondial Supersport ce samedi à Losail, est né le 14 avril 1989 à Mont-de-Marsan. Il a roulé dans de nombreuses catégories pour un nombre impressionnant d’équipes, dont en Moto2 sur la TransFiormers de Christian Boudinot en CEV et en Grand Prix (4 courses entre le GP de Brno en 2013 et celui de Valence en 2015), avec comme meilleur résultat la 18e place du GP de France en 2014, et en qualification la 16e à Valence en 2015. Il a remplacé Danny Kent chez Tech 3 à Valence sur la Mistral en 2013.

Lucas a débuté la compétition en enduro, mais sa rencontre avec Serges Nuques – le fameux Chevalier de Groland – l’a aiguillé vers le bitume. En 2008, il s’est engagé en Michelin Power Cup 600, a terminé sur le podium dès la première épreuve et a gagné les deux suivantes. Il s’est classé deuxième du Championnat de France Promosport 600 en 2009, déjà sur une Yamaha R6, derrière Nicolas Salchaud. Il a remporté le Trophée Pirelli 600 en 2010.

En novembre 2011, il a remporté la dernière course du Championnat d’Espagne CEV Moto2 à Jerez sur une Inmotec, la seule du plateau dotée d’un cadre en carbone. « Je pensais que ce cadre allait être plutôt rigide. Loin s’en faut ! C’est une machine très souple, qui encaisse tout et qui ne produit aucun guidonnage ! » s’extasiait Lucas. Puis il a disputé l’ensemble de ce championnat en 2012 avec l’équipe Inmotec.

Il a remporté le Championnat de France Supersport en 2014 avec toutes les 12 courses de la saison. Cette même année, il a couru en wild card à Magny-Cours et Losail en mondial Supersport (quatrième au Qatar). Il roulait en 2015 sur une Kawasaki du team tchèque Intermoto (quatrième en Thaïlande), puis finissait la saison avec 3 courses chez MG Compétition (troisième à Magny-Cours).

En 2016, il courait pour Pedercini Racing en Championnat du Monde Superbike à Assen sur une Kawasaki ZX-10R et terminait dixième de la première manche. Toujours en 2016, il était sacré Champion du Monde d’endurance en courant pour deux équipes différentes durant la saison (R2CL au 24 H du Mans et les 3 autres courses avec le GMT94).

Fin 2016, il remportait les courses de Misano et Magny-Cours en Superstock 1000 pour le compte du Pata Yamaha Official Stock Team sur une R1. Les gens de chez Yam étaient favorablement impressionnés, et en cette saison 2017, il évolue dans la catégorie Supersport avec le GRT Yamaha Official WorldSSP Team sur une Yamaha YZF-R6. Vainqueur en Aragon et à Losail, il est également monté sur le podium à Phillip Island, Assen, Imola, Donington, Lausitz et Portimao.

Tous les articles sur les Pilotes : Lucas Mahias

Tous les articles sur les Teams :