Les femmes qui occupent le poste de team manager dans les sports mécaniques sont très rares. Milena est à la tête de l’équipe Forward qui a été récemment présentée, et elle a expliqué comment elle était parvenue à ce poste à Matteo Aglio de Gpone.com.

« Je suis née à Gera, à 20 minutes du Sachsenring, précise-t-elle. J’avais 13 ans quand mes grands-parents m’ont emmené voir le GP. Ils étaient dans la tribune, je voulais entrer dans le paddock mais je n’avais pas de laissez-passer. J’ai attendu deux heures à l’entrée, puis un agent de sécurité m’a laissé passer. »

Milena est ensuite entrée dans le milieu comme umbrella girl, dont la suppression sur certaines courses automobiles fait actuellement controverse. « Je ne vois pas cela comme une décision très raisonnable, estime Milena. Le problème n’est pas les filles, mais la tête de ces hommes qui pensent qu’elles sont disponibles juste parce qu’elles portent une jupe courte, des talons hauts et sont à côté d’une moto. Peut-être qu’elles le font pour financer leurs études ou pour faire partie d’un monde qui les passionne. »

Milena occupe par la suite un poste plus important « En devenant coordinateur de l’équipe de Giovanni Cuzari et Andrea Dosoli en 2009. J’ai ensuite travaillé en MotoGP pendant 5 ans en tant que responsable de la presse pour le Team Tech3, j’ai aussi beaucoup appris là-bas ».

Et l’année dernière, Cuzari l’a contactée pour lui proposer le poste de chef d’équipe … « Je dois le remercier, il a mis sa confiance en moi et c’était la chose la plus importante. J’avais des doutes, je ne savais pas si je serais capable, je ne savais pas si l’équipe m’accepterait. Mais après le premier test, je me sentais déjà comme faisant partie de la famille, peut-être parce que j’avais déjà travaillé avec beaucoup d’entre eux auparavant ».

Êtes-vous confronté à un préjudice ?

« Quand vous êtes une femme, ils pensent que vous ne savez rien sur les motos, comme si vous deviez être un ingénieur pour gérer une équipe. Si vous êtes un homme, vous êtes automatiquement respecté, mais si vous êtes une jeune femme, vous ne l’êtes pas. Je suis connue pour être un pitbull, un général (elle rit), ça m’a aidé. De plus, ayant fait beaucoup de travail avant de devenir chef d’équipe, je sais tout sur ce qui se passe dans une équipe, c’est difficile de me faire perdre la tête ».

Vous êtes maintenant une sorte de pionnière …

« Je ne me sens pas comme ça, je sais qu’il n’y a pas beaucoup de femmes dans certains rôles dans le paddock et je ne m’attends pas à ce que cela change.  Peu d’entre nous sont intéressées par le Championnat du Monde, c’est une question de chiffres. Aussi, une équipe, confrontée à deux personnes de compétence égale, préférera toujours un homme. Une femme peut être un problème et aussi un coût, elle a besoin de vêtements différents, dort dans sa propre chambre. De petites choses auxquelles vous pourriez ne pas penser. »

 

Photos © Forward Racing Team

Sources : gpone.com et Forward Racing Team

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams : Forward Team