Il faut bien le reconnaître, le monde de la vitesse de moto est à frapper du sceau du blason ailé. Celui-ci est l’apanage du premier constructeur mondial Honda qui, s’il n’a cure de son sort dans un championnat Superbike suivi de loin par son bras arme HRC, est en revanche particulièrement concentré sur ses statistiques en Grands Prix. Et ceux-ci sont sans appels : 67 titres mondiaux !

La concurrence est rude, mais Honda reste la valeur à battre dans le paddock des Grands Prix. A commencer par la catégorie reine. Aux dix couronnes acquises en MotoGP, il faut ajouter les treize réalisations du temps de la 500cc. Avec un phénomène de la qualité de Marc Márquez comme fer de lance, il y a fort à parier que la firme de Tokyo fera encore de belles récoltes. Comme celle de 2017 aux airs de grand chelem : championnat pilotes, constructeurs et teams !

Les autres réalisations viennent de la 350cc avec six titres, dix-neuf en 250cc, quinze en 125cc et deux en 50cc. Il faut aussi ajouter les deux couronnes prises en Moto3 en 2015 et 2017. Une saison dernière qui a permis à Honda d’écraser KTM, jusque-là maître du terrain. On rappellera, enfin, que le dauphin d’Honda est Yamaha avec 38 championnats acquis, soit un de plus que MV Agusta. Le reste du peloton est mené par Aprilia aux dix-neuf réalisations soit quatre de mieux que Suzuki.