Cette saison 2017 est attendue avec impatience du côté de Yamaha. En MotoGP, les trois diapasons ont déjà annoncé la couleur après trois jours de tests à Sepang qui n’ont donné que des satisfactions. Tant les officiels et les privés de Tech3 se sont bien comportés et attendent la suite à Phillip Island avec intérêt avec de reprendre le collier au Qatar. En WSBK, c’est cette fois la R1 qui voudra s’affirmer. Avec deux pilotes aux dents longues. Qui penseront à la M1.

Les places sont chères en MotoGP et d’autant plus que chez Yamaha, il n’y en a que quatre. C’est l’opportunité la plus faible du plateau d’accéder parmi l’élite et pourtant c’est celle qu’a choisi un Michaël Van der Mark en lieu et place de Honda qui a potentiellement cinq postes. Nous sommes là en WSBK et l’espoir Hollandais a changé de crèmerie en terminant sa période avec le blason ailé à qui il a apporté victoires et consécration aux stratégique 08h00 de Suzuka.

Cette année, ce sera donc la R1, mais à l’esprit, ce sera la M1 : « j’ai discuté avec Yamaha sur l’organisation de ma saison. Ma priorité sera bien sûr le Superbike mais j’aimerais être aux prochaines 08h00 de Suzuka. Je les ai gagnées à deux occasions pour Honda et j’aimerais bien tenter le coup avec Yamaha ». Une ambition qui n’est pas neutre car c’est une manière incontournable de séduire les décideurs japonais : « le MotoGP m’intéresse, c’est évident, et je n’ai eu aucune promesse de Yamaha sur le sujet. Mais je leur ai demandé si je pourrais à un moment ou à un autre piloter la M1. Nous verrons. Je dois d’abord être fort avec la R1 ».

Il faudra donc se révéler et s’imposer. Ce qui sera exactement le plan de son équipier Alex Lowes qui nourrit d’autant plus la même ambition qu’il a une longueur d’avance : il est déjà dans la place et il a déjà gagné à Suzuka pour Yamaha. Il a même piloté la M1 aux couleurs de Tech3 : « si l’on considère que je n’avais fait aucun test préalable, je ne m’en étais pas si mal sorti » rappelle le frère jumeau de Sam, officiel Aprilia, lorsqu’il a dû remplacer Bradley Smith.

« C’était une opportunité incroyable dont j’ai profité à chaque instant. Ma priorité cette année sera de bien faire avec la R1 en Superbike. Je veux mériter le MotoGP en faisant bien en WSBK ». Autant dire qu’il y aura de l’ambiance chez Yamaha entre Lowes et Van der Mark. L’un éliminera l’autre dans l’espoir déjà très mince d’accéder au MotoGP avec une Yamaha.