Hier, Robert Doron nous a quitté à Magny-Cours, lors du départ d’une course Promosport Senior.

Sans doute inconnu du public des Grands Prix, il était néanmoins un grand monsieur de la moto française, ayant aidé par le biais de sa concession Paris Nord Motos une multitude de pilotes français.

A 66 ans, il avait encore à la fois une énergie peu commune, une gentillesse désintéressée et plein de projets dans la tête.

Sans même parler de sa passion pour les courses en Honda RC 30, “je rachète toutes les pièces que tu trouves”, nous l’avions rencontré la semaine dernière où il nous confiait comment il envisageait son avenir, partagé entre sa conscience professionnelle, “encore aujourd’hui, c’est moi qui ouvre et qui ferme le magasin. Même après plus de 30 ans, tu ne peux pas déléguer ça” et son attirance insatiable pour la compétition “l’année prochaine, j’ai envie de vendre pour ne plus m’occuper que de mes courses. En ce moment, je roule toujours une seconde moins vite le samedi que le dimanche, car le dimanche, le magasin étant fermé, je ne me demande pas si tout va bien et je peux entièrement me concentrer sur la course”.

Le boss de Paris Nord Motos aurait voulu trouver un repreneur et l’accompagner durant une année pour mettre en application ses idées toujours novatrices: “Le service, tout est dans le service. Là, je peux m’agrandir et on pourra proposer aux clients qui viennent faire une révision, en plus d’un espace internet, de faire de la gym ou de la relaxation pendant ce temps. Il faut que ça aille vite; un gars sur la mécanique et un gars sur le reste. L’époque d’un mécano par moto, c’est bientôt fini. Le client vient et repart avec sa moto. Avec ça, et un magasin porté à 6000 m2, tu es le roi sur Paris. J’aimerais trouver un gars qui le comprenne et le mette en application, avec mon aide pendant quelques mois.”

Robert Doron, ce Monsieur aux allures d’Eric Tabarly, n’aura pas eu le temps de profiter de sa retraite. De toute façon, ce n’était sans doute pas un mot fait pour lui…

Toutes nos sincères et tristes pensées vont à la famille.

Tous les articles sur :