Qualifié en quatrième position à seulement 0.148 de la première ligne, Vinales avait de bonnes raisons d’espérer terminer sa carrière chez Suzuki par un podium. Ce ne fut pas possible, bien qu’il ait essayé pendant l’essentiel du Grand Prix.

Maverick se retrouvait rapidement inclus dans le groupe qui luttait pour la deuxième position derrière Jorge Lorenzo, en compagnie de Valentino Rossi, Andrea Iannone, Marc Marquez et Andrea Dovizioso. Troisième lors des quatre premiers tours, le pilote de la GSX-RR pointait ensuite en cinquième position à partir du sixième, après s’être fait dépasser par Valentino Rossi, puis Marc Marquez.

Ce n’est qu’en fin de course qu’il se faisait décramponner, son retard sur Iannone et Rossi en bagarre passant de cinq dixièmes au vingt-sixième tour à deux secondes au vingt-huitième. Finalement, il franchissait la ligne d’arrivée à dix secondes du vainqueur Jorge Lorenzo, et à quatre du quatrième Valentino Rossi. Vinales aurait aimé mieux pour ses adieux à Suzuki, mais maintenant la grande aventure commence : à partir de mardi, il remplacera Jorge Lorenzo chez Yamaha. Une grande responsabilité, mais aussi une opportunité extraordinaire.

vinalesr5

Après ce GP de Valence, Maverick déclarait « Ce fut une course dure. Honnêtement, j’en attendais un peu plus, je pensais que le podium était réalisable, mais à la fin de la course, il m’a été difficile de garder le rythme. J’ai essayé de mon mieux au début, mais alors j’ai dû céder deux positions et tenir jusqu’à la fin.

« Mon sentiment est que pendant ces deux années avec Suzuki, nous avons fait un très bon travail, si je pense à toutes les difficultés que nous avions l’année dernière et que maintenant nous avons lutté pour les podiums constamment dans la dernière partie de la saison. C’est une bonne sensation, et aussi je quitte ici quelques personnes avec lesquelles nous avons créé une très bonne connexion. Je suis fier du travail que nous avons fait ensemble. »

Tous les articles sur : Maverick Vinales