Avec 28 points de retard sur son compatriote leader du Championnat du Monde, Maverick Vinales est désormais obligé de sonner la charge. Avec ses 28 points d’avance, Marquez peut terminer deuxième des quatre courses restantes et remporter le titre. Maverick n’a plus le choix, il doit gagner.

Après un début de saison exceptionnel pour le remplaçant de Jorge Lorenzo chez Yamaha, Vinales a marqué le pas lors de la deuxième demi-saison, ne montant que deux fois sur le podium lors des huit dernières courses. Il terminait quatrième à Misano et en Aragon, mais Marquez remportait ces deux épreuves. Andrea Dovizioso, bien qu’ayant perdu un peu de terrain, est toujours en deuxième position, avec 12 points d’avance sur Vinales.

Pour le moment, Maverick ne peut pas compter sur l’aide de son coéquipier Valentino Rossi pour une multitude de raisons : le champion italien peut encore espérer remporter le titre, il reste quatre courses, et surtout Vale a déjà fort à faire avec sa convalescence, les trois GP consécutifs étant exigeants sur le plan physique.

La confiance pour Vinales pourrait venir de ses très bons résultats obtenus au Twin Ring Motegi : pour sa première course en 2011, il terminait quatrième du GP 125 remporté par Johann Zarco, sur son Aprilia du Blusens by Paris Hilton Racing.

Puis il terminait deuxième l’année suivante pour la première année de la Moto3, sur une FTR Honda de l’équipe Blusens Avintia (qui avait perdu Paris Hilton en cours de route). Il finissait encore deuxième en Moto3 en 2013, sur une KTM du Team Calvo, derrière Alex Marquez.

Pour son premier GP du Japon en Moto2 en 2014, il finissait deuxième sur une Kalex Paginas Amarillas HP 40 derrière la Suter de Tom Lüthi. Cela faisait donc trois podiums consécutifs, complétés par une belle troisième place en MotoGP l’an dernier sur Suzuki, derrière… Marc Marquez et Andrea Dovizioso ! Un destin ?

Pour Maverick Vinales, « Le prochain Grand Prix, organisé au Japon, est très spécial pour moi puisque c’est l’un de mes favoris de la saison et c’est aussi la course à domicile de Yamaha.

« J’espère faire un bon travail et être en mesure de collecter plus de points pour le championnat, ce qui est crucial pour continuer à me battre pour le titre. Pour les prochaines courses, nous devons essayer de travailler encore plus que d’habitude.  

« Nous devons continuer à nous battre et à travailler avec une forte motivation, même s’il ne sera pas facile de terminer la dernière partie de la saison et de combler l’écart entre le leader du championnat et moi.  

« J’arrive au Japon dans le but d’apprendre et d’être encore plus fort. Je suis convaincu qu’avec le soutien des fans incroyables du circuit de Motegi, nous pourrons donner notre 100%. »

Selon son team manager Massimo Meregalli, « Arrivés au Japon, nous sommes sur le point d’entrer dans la dernière partie cruciale de la saison. Nous commençons avec les trois courses consécutives outremer avant le GP final à Valence. Ces trois épreuves de suite sont toujours un défi, parce qu’elles ont besoin de beaucoup de concentration, mais nous sommes impatients de commencer.  

« Le Grand Prix du Japon est très spécial pour nous parce que c’est la course à domicile de Yamaha et que les fans passionnés y jouent un grand rôle. Leur soutien fait de ce GP un événement formidable pour toute l’équipe.

« Bien que le circuit de Motegi soit une piste difficile pour trouver un bon réglage en raison de sa nature d’accélérations-freinages, nous y avons remporté beaucoup de succès par le passé et nous serons à nouveau à la limite ce week-end.

« Maverick aime beaucoup cette piste et, avec l’amélioration de la condition de Valentino au jour le jour, nous sommes impatients de passer un excellent week-end plein d’action. »

Photos © Yamaha

Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP