Peut-on attribuer au hasard la même expression au sujet de la nouvelle Aprilia, de la part de deux des figures les plus expérimentées du paddock?

Certainement pas, et si Hervé Poncharal (voir ici) et Fausto Gresini s’entendent pour dire que l’Aprilia RS-GP 2016 est bien née, c’est sans doute tout simplement qu’elle est bien née.

Cela n’empêche toutefois pas l’équipe de Noale d’apporter de nombreuses améliorations en Argentine, afin de continuer le développement de cette toute nouvelle moto.

Romano Albesiano: “la course du Qatar nous a permis, pour la première fois, de récolter de nombreuses informations sur les performance de la moto en course. Nous nous rendons en Argentine avec des développements dans différents domaines, des stratégies de boîte de vitesses aux réglages moteur, en passant par la gestion du couple et du frein moteur. Nous espérons faire un pas en avant en terme de performance, après les résultats encourageants qu’Alvaro Bautista a obtenus lors de la première course. Nous espérons que Stefan pourra terminer son adaptation aux nouveaux pneus et à la nouvelle moto.”

Lors du Grand Prix du Qatar, si Stefan Bradl a chuté après 11 tours, Alvaro Bautista a conclu à la 13ème position, certes à 41 secondes de Jorge Lorenzo, mais devant les Honda de Jack Miller et Tito Rabat, et deux dixièmes derrière la Ducati d’Eugene Laverty.



Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista, Stefan Bradl

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini