A la suite de sa chute lors d’un entraînement en motocross, le rookie de l’équipe Suzuki avait été diagnostiqué avec une petite fracture de l’astragale à l’Hôpital Universitaire Dexeus de Barcelone. Il n’y eut pas besoin d’opérer, mais Alex a suivi, et suit toujours actuellement, un traitement basé sur la magnétothérapie et la physiothérapie.

Les médecins catalans l’ont autorisé à se rendre au Grand Prix d’Argentine, tout en sachant pertinemment que les responsables médicaux de l’organisation pouvaient lui refuser toute participation. Rins marche en effet avec une béquille et ne peut pas s’appuyer franchement sur son pied blessé.

Sa grosse difficulté sur la moto sera d’appuyer sur le repose-pied. Par ailleurs, en cas de chute, il lui sera éventuellement compliqué de se relever rapidement pour évacuer d’urgence un endroit dangereux.

Alex a passé la visite médicale et il a obtenu l’autorisation de rouler. Il pourra donc participer à la première séance d’essais libres, pendant laquelle il évaluera ses possibilités, puis ensuite il sera examiné de nouveau par les médecins de l’organisation qui décideront alors s’il est apte à participer à la deuxième séance. Un troisième examen est également fort probable samedi matin, avant la FP3.

Autre bonne nouvelle, Gabriel Rodrigo, blessé au GP du Qatar lors des essais, a également été déclaré apte. Tant mieux pour les spectateurs argentins qui pourront ainsi voir en action l’un des leurs, même si sa récente fracture de la clavicule ne va pas faciliter son week-end.

c8vntydxcaepzjf



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar