Qualifié quinzième l’année dernière en Argentine, l’Australien de l’équipe Marc VDS s’élançait depuis la seizième place sur la grille voici peu au Qatar lors du premier Grand Prix de la saison, à la suite de qualifications annulées en raison de la pluie. Il terminait huitième à Losail, juste devant Alex Rins et Jonas Folger.

Auteur d’un bon début de course, Miller bouclait le premier tour à Doha en dixième position, puis effectuait une course régulière. Doublé par Scott Redding et Aleix Espargaro, il sauvegardait une honnête place parmi les dix premiers, bien qu’avec seulement 0.3 d’avance sur Alex Rins et 0.6 sur Jonas Folger.

Lors du Grand Prix d’Argentine 2016,  Miller était tombé en début de course alors qu’il se bagarrait avec Jorge Lorenzo en sixième position, lors d’une course durant laquelle fut imposé un passage par les stands obligatoire pour une question de sécurité liée aux pneumatiques.

dg2_5903

Pour Jack Miller, « On a bien démarré la saison au Qatar en accrochant un bon résultat. On va maintenant essayer de faire encore mieux en Argentine sur un circuit qui devrait mieux convenir à notre Honda.

« On progresse à chaque sortie avec notre moto et je pense qu’on peut continuer sur cette lancée lors des deux prochaines courses en Argentine et au Texas, sur deux circuits où j’aime courir. Termas est une piste peu utilisée et il faudra être prudent vendredi car le tracé risque d’être sale. Mais normalement il se nettoie assez vite.

« Je suis impatient de me retrouver à Termas de Rio Honda ce week-end car en général il y a toujours un show un peu spécial pour la course en Argentine. »

dg2_9916

Selon son team manager Michael Bartholémy, « Nous savions après les tests au Qatar que le début de saison ne serait pas simple pour nous. Voir nos deux pilotes finir dans les points a donc été une bonne surprise et une manière très positive de lancer notre championnat.

« Le circuit de Termas de Rio Hondo est une piste que Jack et Tito apprécient et sur laquelle ils ont accroché le podium en Moto3 et Moto2. C’est par ailleurs un tracé sinueux et rapide qui conviendra mieux aux spécificités de notre moto que le Qatar.  

« Je suis curieux de voir ce que vont pouvoir faire nos deux pilotes ce week-end, surtout que cette course est importante pour nos partenaires. »

_gh21184



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team