Les qualifications qui se sont déroulées sur une piste séchante nous ont procurés cette grille de départ pour le moins intéressante, avec la nouvelle KTM Moto2 et Miguel Oliveira pour la première fois en pole position devant les deux titulaires du Team Marc VDS, Alex Marquez et Franco Morbidelli, et ceux des équipes franco-suisses CarXpert Interwetten et Garage Plus Interwetten, Tom Lüthi et Jesko Raffin.

Derrière, Pasini, Cortese, Vierge, Siméon et Baldassarri complètent le top 10, mais, avec 4 dixièmes d’avance sur la concurrence, le warm up de ce matin a mis en évidence que le favori se nommait bien Franco Morbidelli, dernier vainqueur en date et donc leader du championnat.

Côté francophone, on surveillera la course de Xavier Siméon malgré son 16e temps ce matin, alors qu’à l’inverse, Fabio Quartararo, qualifié 17e, a réalisé le 8e temps ce matin sur le sec, et pourrait intégrer le Top 10 en course.

Depuis ce matin, le ciel est couvert mais la piste à 25° reste sèche, l’air est à 20°, et le vent quasi inexistant, ce qui constituent des conditions optimales.

#ArgentinaGP Moto2 2016 2017
FP1 1’45.037 Johann Zarco  1’44.943 Lorenzo Baldassari
FP2 1’44.533 Johann Zarco  1’44.188 Franco Morbidelli
FP3 1’43.594 Jonas Folger  1’46.100 Lorenzo Baldassari
QP 1’43.347 Sam Lowes  1’45.616 Miguel Oliveira
Warm Up 1’54.847 Johann Zarco  1’43.154 Franco Morbidelli
Course Zarco Lowes Folger
Record 1’42.809 Zarco 2015

 

À l’extinction des feux rouges (les feux verts ne s’allument toujours pas en Grand Prix), Miguel Oliveira s’élance le mieux mais se fait rapidement déborder par Franco Morbidelli et Tom Luthi tendis que Takaaki Nakagami propulse Rémi Gardner par terre à l’arrière du peloton.

Au bout d’un tour, les deux pilotes Marc VDS creusent un petit écart d’une demi-seconde devant Pasini, Luthi et Oliveira qui emmènent le peloton.

C’est à ce moment que l’on aperçoit Axel Pons dans le bac à graviers visiblement assez sonné après une grosse chute survenue après un accrochage avec Fabio Quartararo. Mattia Pasini va également au sol au virage #7 tout seul et sans gravité.

En tête, Franco Morbidelli se constitue une petite avance d’une demi-seconde sur Alex Márquez, lui-même déjà presque une seconde devant Miguel Oliveira, Tom Luthi, Lorenzo Baldassarri, Sandro Cortese et Xavi Vierge.

Au quatrième tour, on assiste à une très grosse chute de Xavier Siméon qui reste sonné au sol dans le virage #10 après un guidonnage.

Dès lors, la course se décante alors qu’il reste encore 18 tours à effectuer.

Peu avant la mi-course, Miguel Oliveira réalise le meilleur temps en 1’43.414 et continue son forcing pour revenir sur Alex Márquez qui le précède d’une bonne seconde.

À la mi-course, le top 10 est composé de Morbidelli, Márquez, Oliveira, Luthi, Baldassarri, Cortese, Vierge, Corsi, Syahrin et Bagnaia.

En tête, le rythme s’accélère à chaque tour et Márquez revient progressivement sur son coéquipier leader de la course, au moment où Danny Kent chute sans gravité au virage numéro sept.

La bataille entre les deux pilotes Marc VDS, toujours séparés par une demi-seconde, se fait à coups de centièmes de seconde, mais Alex Márquez ne parvient pas à réduire son écart sur Franco Morbidelli qui accélère et semble bien contrôler la course. Au contraire, le pilote espagnol doit alors faire face à la pression de Miguel Oliveira.

À cinq tours du drapeau à damier, Alex Márquez produit toutefois un nouvel effort qui le porte à 3 dixièmes de Franco Morbidelli tandis que Miguel Oliveira semble renoncer et se contenter de la troisième marche du podium grâce aux six secondes qu’il a su mettre entre lui et Tom Luthi.

À trois tours de la fin de course, Márquez fait la jonction avec son coéquipier et tente une première attaque au freinage avant d’être immédiatement repassé.

Malheureusement pour lui, Morbidelli ne lui donnera pas l’occasion de refaire une nouvelle tentative et, pire, dans le dernier tour, l’infortuné Alex Márquez subit un très spectaculaire highside au virage numéro sept dont il se relève toutefois sans blessure apparente.

Derrière les hommes esseulés en tête, c’est Xavier Vierge qui remporte la bagarre acharnée pour la cinquième place.

Classement compilé par nos amis de Crash.net:

1. Franco Morbidelli ITA EG 0,0 Marc VDS (Kalex) 39m 50.036s
2. Miguel Oliveira POR Red Bull KTM Ajo (KTM) 39m 51.719s
3. Thomas Luthi SWI CarXpert Interwetten (Kalex) 40m 0.587s
4. Lorenzo Baldassarri ITA Forward Racing Team (Kalex) 40m 5.613s
5. Xavi Vierge SPA Tech 3 Racing (Tech 3) 40m 14.563s
6. Simone Corsi ITA Speed Up Racing (Speed Up) 40m 14.819s
7. Francesco Bagnaia ITA SKY Racing Team VR46 (Kalex) 40m 15.001s
8. Sandro Cortese GER Dynavolt Intact GP (Suter) 40m 15.192s
9. Brad Binder RSA Red Bull KTM Ajo (KTM) 40m 15.658s
10. Hafizh Syahrin MAL Petronas Raceline Malaysia (Kalex) 40m 15.969s
11. Marcel Schrotter GER Dynavolt Intact GP (Suter) 40m 16.175s
12. Luca Marini ITA Forward Racing Team (Kalex) 40m 16.492s
13. Jesko Raffin SWI Garage Plus Interwetten (Kalex) 40m 16.733s
14. Dominique Aegerter SWI Kiefer Racing (Suter) 40m 17.497s
15. Jorge Navarro SPA Federal Oil Gresini Moto2 (Kalex) 40m 17.664s
16. Edgar Pons SPA Pons HP40 (Kalex) 40m 26.726s
17. Isaac Viñales SPA BE-A-VIP SAG Team (Kalex) 40m 29.168s
18. Julian Simon SPA Garage Plus Interwetten (Kalex) 40m 29.333s
19. Tetsuta Nagashima JPN Teluru SAG Team (Kalex) 40m 29.480s
20. Mattia Pasini ITA Italtrans Racing Team (Kalex) 40m 33.944s
21. Alex Marquez SPA EG 0,0 Marc VDS (Kalex) 40m 34.201s
22. Yonny Hernandez COL AGR Team (Kalex) 40m 35.755s
23. Stefano Manzi ITA SKY Racing Team VR46 (Kalex) 40m 42.654s
24. Khairul Idham Pawi MAL IDEMITSU Honda Team Asia (Kalex) 40m 49.107s
25. Axel Bassani ITA Speed Up Racing (Speed Up) 40m 52.149s
Danny Kent GBR Kiefer Racing (Suter) DNF
Andrea Locatelli ITA Italtrans Racing Team (Kalex) DNF
Xavier Simeon BEL Tasca Racing Scuderia Moto2 (Kalex) DNF
Axel Pons SPA RW Racing GP (Kalex) DNF
Fabio Quartararo FRA Pons HP40 (Kalex) DNF
Takaaki Nakagami JPN IDEMITSU Honda Team Asia (Kalex) DNF
Remy Gardner AUS Tech 3 Racing (Tech 3) DNF

Au championnat du monde, Franco Morbidelli possède maintenant une avance de 14 points sur Tom Lüthi.



Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team