Austin Moto2 : Baldassarri arrive à s’en sortir, Barberá toujours en difficulté (Team Pons HP40)

par | 28 avril 2018

Comme beaucoup d’autres équipes, le team Pons HP40 a connu un week-end difficile sur le tracé exigeant d’Austin. Après des séances libres et des qualifications compliquées, seul Lorenzo Baldassarri a réussi à tirer son épingle du jeu en course, tandis qu’Héctor Barberá n’est pas parvenu à entrer dans les points.


Jusqu’à présent, le circuit d’Austin n’avait pas réussi à Lorenzo Baldassarri, que cela soit en Moto3 ou en Moto2. Depuis son arrivée dans le Mondial en 2013, il n’y a jamais fait mieux que vingt-troisième, et y compte trois résultats blancs.

L’Italien n’arrivait donc pas très confiant aux États-Unis en début de semaine, et semblait soulagé dimanche soir : « Nous terminons enfin ce week-end compliqué. Je savais que j’aurais du mal sur ce circuit, au vu des autres années. »

Cependant, fort de son expérience et de la confiance retrouvée cette année, il a su oublier ses essais libres compliqués et sa mauvaise qualification pour gagner sept places en course et ainsi terminer dixième, son meilleur résultat sur ce circuit : « J’ai quand même pu faire une bonne course, en remontant et avec un bon rythme. C’est la récompense du travail fourni tout au long du week-end. »

Même si après un podium et une quatrième place, l’objectif de Baldassarri est de toujours jouer le podium, il rentre malgré tout satisfait : « Ce n’est évidemment pas le résultat que nous souhaitions ramener, mais l’important est d’avoir pris des points. Je souhaite remercier mon équipe car elle a donné le maximum à chaque séance. »

De son côté, Héctor Barberá a réalisé un bon début de week-end, en se plaçant dans le top 15 puis dans le top 10 le vendredi. Malheureusement l’Espagnol n’a pas su continuer sur ce bon rythme, et s’est qualifié vingtième pour finalement terminer la course en dix-huitième position.

Après un Grand Prix du Qatar encourageant, ceux d’Argentine et des Etats-Unis ne se sont pas déroulés comme prévu, mais Barberá garde le moral : « Le week-end a été assez compliqué. L’important est de retenir le positif et c’est ce que je vais faire. »

Il va même plus loin, en reconnaissant ses erreurs, et en ayant conscience qu’un changement est nécessaire avant d’attaquer le quatrième Grand Prix de la saison à Jerez : « Je n’ai peut-être pas travaillé de la meilleure des manières et cela nous a pénalisés puisque nous sommes partis loin sur la grille et sans rythme de course. C’est le moment de changer les choses, de repartir de zéro, et Jerez peut être l’endroit idéal. C’est un circuit sur lequel nous nous sommes déjà entraînés, cela s’était bien passé et nous avions été rapides. Il faut continuer à travailler sans relâche pour arriver préparés le dimanche, car c’est ce qui compte. »

Tous les articles sur les Pilotes : Hector Barbera, Lorenzo Baldassarri

Tous les articles sur les Teams : Pons HP 40