Le week-end à Austin a été compliqué pour le team Tech 3 Racing qui n’a pas réussi à entrer dans les points avec ses deux pilotes. Malgré tout, Remy Gardner et Bo Bendsneyder repartent optimistes en vue du prochain Grand Prix à Jerez.


Remy Gardner est arrivé sur le circuit d’Austin comme son coéquipier : débutant. En effet, bien que cela soit sa troisième saison en Mondial Moto2, il n’a jamais roulé sur le circuit texan. En 2016, il n’a commencé le Championnat qu’à partir du Grand Prix de Catalogne, et l’an dernier il s’est blessé en Argentine, ce qui l’a obligé à manquer Austin.

Conscient de son désavantage, le pilote australien a beaucoup travaillé ce week-end, mais l’exigence du tracé lui a rendu la tâche difficile. Vingt-deuxième aux temps combinés des essais libres, il s’est ensuite qualifié dix-huitième, un résultat loin de ce qu’il a montré lors des deux premiers Grand Prix. Néanmoins, il se dit satisfait du travail accompli : « Nous savions que nous arrivions sur ce circuit avec un désavantage et je sens que nous avons vraiment bien progressé depuis la FP1 du vendredi. Nous avons très bien travaillé tout au long du week-end. »

Gardner aurait souhaité remonter durant la course mais les choses ne se sont pas passées comme prévu : « Durant la course j’aurais probablement pu avoir le rythme pour rouler avec le groupe qui était dans les points, mais j’ai été pas mal bousculé par les autres et ai vite perdu des places. Une fois seul, je me suis ressaisi et ai eu un bon rythme. Je ne peux pas dire que je suis ravi de ma course, car je voulais vraiment ramener quelques points. Cela aurait été bien de conclure ces trois courses hors Europe à chaque fois dans les points. »

Au final, il préfère rester optimiste : « Nous avons bien travaillé ce week-end et je pense que nous devrions garder le positif en vue de Jerez. »

Bo Bendsneyder découvrait lui aussi le tracé dans la catégorie Moto2 et a connu un week-end plus compliqué que Remy Gardner. Au-delà de la vingtième place tout au long des essais libres, il s’est qualifié en vingt-troisième position.

Espérant avoir le rythme pour remonter en course, le pilote néerlandais a finalement terminé vingtième : « Je me suis enfin senti bien sur la moto. Il y a juste dans les derniers tours où ma main gauche, très douloureuse, a fait que je n’avais plus de puissance et n’étais plus à l’aise pour rouler. »

Tout aussi positif que Gardner, il reste satisfait du travail effectué tout au long du week-end : « Nous devons travailler sur certains points, mais je pense que nous avons déjà bien progressé. J’ai hâte de revenir en Europe et de commencer le prochain Grand Prix en Espagne. »



Tous les articles sur les Pilotes : Bo Bendsneyder, Remy Gardner

Tous les articles sur les Teams : Tech 3 Racing