Après l’annulation des séances matinales pour cause d’orage et l’état d’une piste d’Austin que personne n’avait vraiment envie de défier avec un enrobé mouillé en plus d’être copieusement bosselé, les hostilités reprennent au Texas, directement avec les qualifications. L’équation reste la même qu’en ce début de ce samedi, soit un Fenati à battre et des KTM qui doivent soutenir la comparaison avec des Honda qui s’accommodent mieux des configurations dégradées du circuit. Quel verdict sortira de cette seconde journée du Grand Prix des Amériques ? 

Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui nous rafraîchit la mémoire…

Moto3™

2018

2019

FP1

2’20.005 Jorge Martin

2’18.536 Romano Fenati
FP2

2’17.423 Jorge Martin

2’16.679 Romano Fenati
FP3

2’17.499 Lorenzo Dalla Porta

Séance annulée pour cause d’orage
Q1

XXX

Q2

2’18.629 Jorge Martin

Warmup

2’18.731 Gabriel Rodrigo

Course Martin, Bastianini, Bezzecchi
Record

2’14.644 Arón Canet 2017

16°dans l’air et 20°sur une piste praticable, c’est la bonne nouvelle dès la découverte du site texan. La direction de course confirme que les hostilités vont pouvoir se tenir sans souci. On rappellera que ces qualifications vont se dérouler sous le format de la Q1 et de la Q2. La première salve va lancer la seconde partie du peloton d’où sortiront les quatre meilleurs pilotes qui iront rejoindre les 14 collègues pour la Q2.

La piste est humide, ce qui est une découverte pour tous. Tout est donc possible et c’est ce qu’espèrent notamment Masiá, dernier vainqueur en date et Toba, leader du championnat, qui doivent en passer par ces repêchages.

Dès l’ouverture de la piste, le ciel lâche quelques gouttes de pluie en guise de bienvenue…

Darryn Binder donne la première tendance en 2’38.352. Öncü, Fernández et Ogura suivent, mais à presque trois secondes… Puis carrément cinq secondes en 2’35.503. Öncü réduit ensuite l’hémorragie, mais à tout de même trois secondes. Salac chute au virage 1, et Garcia se sauve in extremis au même endroit.

Binder enfonce le clou à quatre minutes du but. Perez chute au virage 15 et il est évacué sur une civière. Masiá grimpe second à deux secondes du leader. Ogura, Öncü tiennent encore leur Q2.

Mais Fernández et Ramirez entrent dans le carré magique. Le leader Binder chute au virage 13. Toba chute au virage 12. Il ne sera donc pas de la finale.Au contraire de Binder, Masiá, Fernández et Ramirez qui passent en Q2. Le leader du championnat s’élancera vingtième de cette troisième manche du calendrier 2019.

 

la Q2 se lance avec quatre pilotes qui ont l’expérience de cette piste mouillée au contraire des autres. Un avantage décisif ? Fenati aux deux victoires et trois podiums texans aura sans doute à cœur de répondre à cette question…

En 2’33.999, Darryn Binder semble confirmer qu’avoir roulé en Q1 est bénéfique. Fernández et Ramirez aussi puisque les voilà dans le top 4 complété par un Antonelli qui découvre le bitume mouillé. Masiá passe quatrième et Binder poursuit son effort en 2’32.94. Il a plus d’une seconde sur son dauphin du moment, Antonelli.

Fenati est onzième, Canet septième. Masaki chute au virage 7. Fenati réagit à trois minutes du terme en pointant troisième…Avant de glisser septième !

En 2’31.346, Antonelli prend les commandes au Sud Africain. La piste commence à sécher. Les chronos fondent d’autant… Canet chute au virage 7. Il en restera là. Comme Dalla Porta au virage 11. Antonelli décroche la pole position, devant Fernández, Rodrigo, Masiá et Binder. Canet est sixième malgré sa chute. Fenati est seulement douzième.

Austin Moto3 Qualifications : classement

 



Tous les articles sur les Pilotes : Niccolo Antonelli

Tous les articles sur les Teams : SIC58 Squadra Corse