Pas le temps de respirer pour Marc Márquez, et c’est sans doute heureux pour l’officiel Honda. Car la succession des échéances l’empêche de ruminer sur son sort. Et il y a de quoi avoir le spleen. Après une sixième place au Mugello, c’est au quatrième rang qu’il pointe désormais au championnat, avec les mêmes 68 unités que son équipier Pedrosa. Certes, mais cela fait un passif de 37 points sur le leader du championnat Viñales. Ce qui commence à faire beaucoup…

Pour tout dire, en Catalogne, ce week-end, il serait bon pour MM93 de retrouver le goût d’une victoire perdu depuis avril dernier et l’escapade d’Austin. La Catalogne n’est pas une terre hostile pour le quintuple titré. Il a gagné en 125cc et une fois, en MotoGP, durant sa prolifique saison 2014. Deux podiums en Moto2 et deux autres en MotoGP, dont la seconde position de 2016, montrent que le natif de Cervera se plaît là-bas.

Ces derniers jours, il a pu y faire des tests avec le nouveau pneu avant Michelin, ce qui lui a permis, aussi, d’apprécier une nouvelle chicane que la concurrence Honda honnit. Il faudra tirer avantage de ces éléments pour jouer ce qui ressemble à sa dernière chance de préserver sa couronne mondiale.

« Je suis heureux de retourner après seulement quelques jours à la compétition. Au Mugello, on a limité les dégâts, mais il nous faut faire bien mieux. Les tests effectués en Catalogne s’étaient bien passés. On y avait trouvé des réglages prometteurs sur la moto ».

Sur le nouveau tracé, il commente : « ce sera un nouveau challenge, la nouvelle chicane est intéressante et je suis curieux de voir ce que ça va donner. Les trois premiers secteurs n’ont pas changé, mais le dernier si. J’aime bien cette nouvelle chicane, c’est quelque chose d’unique ».

Un avis qui est loin d’être partagé, et notamment par un Jorge Lorenzo convaincu qu’elle a été dessinée pour la courte Honda…



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team