Michelin a vu le Championnat du monde MotoGP 2019 trouver une issue prématurée sur le Chang International Circuit avec la victoire de Marc Márquez (Repsol Honda Team) scellée dans l’ultime virage du dernier tour qui lui a permis de s’adjuger le titre lors du PTT Thailand Grand Prix où le manufacturier de pneumatiques français a battu tous les records ce week-end.

Parti de la deuxième position sur la grille, Márquez est resté calé derrière le poleman Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT). Le pilote Yamaha – qui avait battu le record du tour du circuit Buriram long de 4,554 km la veille en qualifications – avait pris le meilleur départ et menait la course avec autorité malgré son statut de rookie. Les deux hommes ont attaqué très fort, en totale confiance grâce à leurs MICHELIN Power Slicks, améliorant les records du tour en course. C’est finalement Marquez qui a établi le nouveau record au 11e passage. Alors que la bagarre battait son plein, Marquez a dépassé son adversaire dans le dernier tour. Le Français est néanmoins revenu et a même repris son bien à l’entrée du dernier virage. Mais le champion en titre a vu une opportunité et a utilisé tout le grip et toutes les performances de ses pneus Michelin pour sortir de ce dernier virage en tête, remporter une superbe victoire et décrocher le titre mondial. Quartararo fait un magnifique deuxième, remporte la catégorie First Independent Rider et augmente aussi son avance au classement Rookie.

Les conditions furent mixtes à Buriram ce week-end avec une météo chaude et ensoleillée le premier jour qui a permis de boucler des tours rapides lors des deux séances d’essais libres tandis que les pilotes testaient les différentes gommes des MICHELIN Power Slicks en vue de la course. Cette année, c’est la première fois que le MICHELIN Power Rain fut utilisé sur le circuit thaïlandais, sous la pluie battante lors de la session 3 samedi matin. Cela a permis à tous les pilotes de tester toutes les gommes pluie et d’analyser leurs performances sur l’asphalte de Buriram. Heureusement, la piste avait complètement séché l’après-midi et Quartararo a battu le record du tour lors des qualifications, tout comme Marquez et Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP). Le jour de la course, les nuages ont maintenu la température de piste à 48°C, des conditions idéales pour le pneu arrière soft MICHELIN Power Slicks pour offrir le maximum de grip et de constance. Tous les pilotes ont choisi cette option qui fut effectivement très performante, alors que le record de durée de course a été battu de près de 20 secondes. Et ce ne sont pas les seuls records qui sont tombés ce week-end puisque Danilo Petrucci (Ducati Team) a battu celui de la vitesse maximale sur ce circuit avec 332,3 km/h aux essais libres 2. Derrière Márquez et Quartararo, Viñales complète le podium final devant Andrea Dovizioso (Ducati Team), Álex Rins (Team SUZUKI ECSTAR) cinquième, Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) sixième et Joan Mir (Team SUZUKI ECSTAR) septième. Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), Petrucci et Takaaki Nakagami (LCR Honda) complètent le top ten.

95 352 spectateurs avaient trouvé place en tribunes pour assister au huitième sacre de Marquez en Grand Prix, son sixième en catégorie MotoGP. C’est aussi son quatrième titre d’affilée – conquis sur pneus Michelin – et il rejoint d’illustres pilotes ayant eux aussi coiffé quatre couronnes de suite, Mike Hailwood, Giacomo Agostini, Mick Doohan et Rossi. C’est la 30e fois que la catégorie reine est remportée par un pilote roulant sur pneus Michelin.

Après un bref retour en Europe, Michelin va partir pour un « Pacific Tour » de trois semaines, à commencer par le Motul Grand Prix of Japan, à Twin Ring Motegi (Japon) dimanche 20 octobre, avant l’Australie et la Malaisie.

Marc Márquez – Repsol Honda Team :

« Je suis comblé car on gagne la course et le titre façon « champion » ! C’est incroyable de remporter cette course et mon quatrième titre consécutif avec Michelin. C’est fantastique. On m’a dit que c’était le 30e championnat pour Michelin et je suis vraiment très heureux d’avoir apporté ma pierre à l’édifice. Ce fut une saison incroyable et je suis parfaitement à l’aise avec ces pneumatiques. Je travaille beaucoup avec Clément mon technicien, et Piero prend grand soin de tous les pilotes et il sait très bien ce qu’on attend. C’est super pour le championnat. »

Piero Taramasso – Manager Deux-roues Michelin Motorsport :

« Ce fut un week-end vraiment impressionnant pour Michelin car on a battu tous les records et on a démontré que les pneus étaient capables de livrer leur performance jusqu’au bout. Mission accomplie. Mais on ne va pas se reposer sur nos lauriers, car on sait qu’on peut s’améliorer et nous avons désormais plus d’informations après cette seconde course à Buriram. La saison prochaine, elle se déroulera plus tôt et les conditions seront différentes. Il est donc important d’avoir pu tester tous les pneus ce week-end et voir les meilleures performances. Avec tous les datas recueillis l’an passé, on avait développé des gommes avant et arrière parfaitement adaptées à tous les pilotes et performantes dans ces conditions particulières. On va désormais étudier les données pour avoir plus de choix l’année prochaine, ce qu’on cherche toujours à faire. D’autre part, c’est aussi très positif que tous les pilotes aient retenu une solution. Ils étaient tous satisfaits de l’arrière et l’avant. »

« Bravo à Marc pour son quatrième titre, c’est un compétiteur incroyable et il a démontré une belle régularité cette saison. Au nom de Michelin, je tiens à le féliciter pour son quatrième titre consécutif avec Michelin. »



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team