Franco Morbidelli est satisfait et optimiste quant à sa première expérience avec la PETRONAS Yamaha SRT.

L’Italien du team PETRONAS Yamaha Sepang Racing Team, le premier team malaisien du Championnat du Monde MotoGP, a été l’un des pilotes les plus en vue lors des premiers essais pré-saison 2019, qui se sont déroulés le mois dernier à Valencia et Jerez. Alors qu’il profite d’une pause hivernale bien méritée, Morbidelli discute de son rôle dans ce nouveau projet et, en particulier, du déroulement des premiers jours avec sa nouvelle équipe et de ses premiers tours sur la Yamaha YZR-M1.

Qu’avez-vous pensé quand on vous a proposé pour la première fois de rejoindre ce nouveau projet ?
“J’étais très heureux quand j’ai reçu l’appel de mon manager et quand il m’a parlé de cette possibilité. Il m’a parlé d’un nouveau projet ambitieux avec de bonnes opportunités qui pourrait être un grand défi pour moi. Dès ce moment, je me suis intéressé à la structure de la nouvelle équipe et j’ai parlé avec les gens de Yamaha.”

Vous sentez-vous comme une partie importante de cette nouvelle aventure PETRONAS Yamaha SRT ?
“J’ai l’impression d’être l’une des personnes qui doit faire de ce projet un grand projet. Je n’ai pas l’impression d’avoir plus ou moins de responsabilités que quiconque, nous sommes tous aussi importants les uns que les autres. Chacun doit faire son travail du mieux qu’il peut pour que PETRONAS, Yamaha, les partenaires et les fans soient fiers de nous.”

Après votre première saison en MotoGP, ressentez-vous plus de pression pour la saison à venir ?
“Il y a toujours de la pression dans ce jeu, donc oui, je le sens, mais ce n’est pas un problème, c’est comme ça que ce sport fonctionne.”

Vous avez récemment passé deux semaines à tester avec l’équipe. Comment avez-vous apprécié les premiers jours avec eux ?
“Vraiment bien. Je me suis senti à l’aise dès le premier jour, principalement parce que j’ai déjà travaillé avec la majorité du personnel dans d’autres équipes, donc il n’y a pas eu de grandes surprises pour moi. Et je connaissais aussi ceux avec qui je n’ai pas travaillé avant, et ça fait un moment qu’on se parle.”

L’un des membres de l’équipe avec qui vous n’avez jamais travaillé auparavant est votre chef d’équipe, Ramon Forcada. Qu’est-ce que ça fait de travailler avec un professionnel aussi expérimenté que lui ?
“Ça se passe très bien. Jusqu’à présent, nous n’avons fait que quatre jours de tests, mais le sentiment est très positif. Il est très expérimenté en tant qu’homme et chef d’équipe, donc je suis très curieux de voir comment nous pouvons transposer cela dans notre travail sur la piste.”

Quelles ont été vos premières impressions sur la Yamaha YZR-M1 ?
“C’est une moto très facile à emmener à la limite et cela m’a beaucoup surpris. Lorsque vous atteignez ce point extrême, c’est le moment de travailler sur la façon de la pousser plus loin. C’est là que le vrai travail commence.”

Pensez-vous que vous devrez changer votre style de pilotage pour vous adapter à cette nouvelle moto ?
“Nous avons encore besoin de plus de tours pour comprendre parfaitement ce que je dois changer dans mon style de pilotage, et comment. Je pense que ce sera un processus naturel, que nous aborderons pas à pas, pour voir ce dont j’ai besoin pour aller plus vite.”

Nous avons pu constater lors du test que vous bénéficiez d’un bon soutien de la part de Yamaha Motor Co. Ce doit être quelque chose de très important pour l’équipe.
“Tant à Valence qu’à Jerez, nous avions beaucoup de personnel Yamaha sur place, qui travaillaient et nous aidaient dans le box. C’est une bonne chose parce que cela signifie que nous pouvons leur donner notre ressenti et toutes les informations dont nous disposons pour qu’ils puissent travailler dans la bonne direction pour la saison prochaine.”

Quelles sont vos attentes pour la saison 2019 ?
“Je pense qu’il est encore trop tôt pour fixer nos objectifs, nous devons attendre et voir comment se dérouleront les prochains tests en février et mars. Nous attendons du nouveau matériel pour les prochains tests, nous devrons donc l’essayer et voir comment nous nous y prendrons. Une fois la pré-saison terminée, nous aurons une bonne idée de l’endroit où nous serons dans les Grands Prix.”

Il vous reste deux mois avant votre prochain tour de moto. Quel est votre plan pour les congés ?
“L’idée est de me reposer, beaucoup, et de passer du temps avec ma famille et mon entourage. J’ai aussi hâte d’aller skier quelques jours avec mes amis.”

Dans quelques mois, il sera temps d’aller en Malaisie pour la première fois, ce qui sera un moment très important pour toute l’équipe.
“La présentation de l’équipe est prévue pour la Malaisie, juste avant les essais du circuit international de Sepang, donc j’ai vraiment hâte de voir quel genre de réception nous aurons. Je suis ravi de rencontrer les fans de ce pays parce que je sais que l’amour qu’ils ont pour le MotoGP est énorme, et que je veux le vivre aux côtés de l’équipe”.

Morbidelli, Jerez MotoGP test, 2018

Crédit photos : PETRONAS SIC Racing Team

 



Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team