Le circuit de Jerez et son ambiance incroyable, avec généralement plus de 100 000 fans vociférant autour de la piste, attendent ce week-end Tito Rabat et Jack Miller. Pour le Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS se sera le début de la campagne européenne du championnat du monde MotoGP 2016.

Ayant marqué des points lors des trois premières courses de la saison, Tito Rabat met le cap sur Jerez en pleine confiance. A domicile, l’Espagnol entend profiter des progrès réalisés avec sa Honda RC213V lors de ses débuts en classe reine.

Rabat, qui détient un impressionnant record à Jerez, avec notamment une victoire en Moto2 en 2013, compte bien se faire une place dans le top dix à l’occasion de ce qui sera la trentième édition consécutive de l’épreuve andalouse.

Le Grand Prix d’Espagne marquera par ailleurs le retour de Jack Miller. Victime d’une chute et blessé à la cheville droite lors d’une chute aux essais du Grand Prix des Amériques, l’Australien n’avait pu participer à la course texane.

Miller est resté aux Etats-Unis après sa chute afin de travailler intensément avec un physiothérapeute pour récupérer de sa blessure. Une course contre la montre pour être fin prêt ce week-end. Satisfait des progrès réalisés, le pilote de 21 ans pense être physiquement proche du maximum pour aborder les 27 tours de course.

Tito Rabat :
« Le Texas nous a permis d’identifier clairement là où nous sommes le plus en difficulté et là où il nous faut travailler. Il s’agit de l’accélération à la sortie des petits virages en étant encore sur l’angle. Je dois modifier mon pilotage pour améliorer et le team doit aussi pouvoir m’aider avec les réglages de la moto et de l’électronique. Jerez est un circuit rapide et ce problème ne devrait heureusement se poser que pour trois ou quatre virages. Je suis donc optimiste et confiant de pouvoir faire un bon week-end. Courir en Espagne est toujours source d’une motivation supplémentaire et je ferai de mon mieux pour obtenir un bon résultat. Je pense qu’on peut passer une nouvelle marche pour se rapprocher des meilleurs. »

Jack Miller :
« Ce n’est jamais très agréable de rater une course à cause d’une blessure comme ce fut le cas pour moi au Texas. Je suis donc impatient de remonter sur ma moto à Jerez. Après Austin, je suis resté aux Etats-Unis et j’ai travaillé dur avec le Docteur Andy Walshe pour me remettre sur pied avant le début des courses en Europe. Les prochaines semaines seront difficiles avec des Grands Prix qui vont s’enchaîner, et ce dès ce week-end à Jerez. »

Michael Bartholemy : Team Principal
« Tito est peut-être le seul débutant cette année en MotoGP, mais après trois Grands Prix outremer terminés dans les points il se retrouve devant les autres pilotes Honda satellites au classement général. Il a eu des problèmes à Austin, mais le circuit de Jerez est très différent de celui des Amériques et je pense que cela devrait lui permettre de poursuivre les progrès entamés au Qatar et en Argentine. Jack est de nouveau en mesure de piloter après la blessure qui l’a privé de la course du Texas. Il a montré en ce début d’année qu’il avait la pointe de vitesse, mais il doit désormais transformer ce rythme en résultats et en points au championnat. »



Tous les articles sur les Pilotes : Esteve Rabat, Esteve Tito Rabat, Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team