Deux podiums de suite: Thomas Lüthi (carXpert Interwetten) n’avait encore jamais commencé d’une façon aussi solide une saison de championnat du monde.

Deux semaines après sa deuxième place acquise au Qatar, le pilote suisse s’est classé troisième du GP d’Argentine Moto2, profitant il est vrai de la chute d’Alex Marquez dans le dernier tour. La course a été remportée, comme à Doha, par l’Italien Franco Morbidelli, qui précède désormais Thomas Lüthi de 14 points en tête du championnat. Qualifié brillamment avec le cinquième temps des essais, Jesko Raffin (Garage Plus Interwetten) a réussi un très bon départ, avant de perdre des places dans les premiers tours. Il est ensuite bien revenu, pour marquer les trois points de la treizième place.

Le bilan de Frédéric Corminboeuf, le patron de CGBM Evolution, qui aligne les deux équipes suisses en GP: «La course de Tom n’a pas été facile; dès les premiers tours, il a compris qu’il n’arriverait pas à suivre les trois premiers, il a donc fait parfaitement son job, en grand professionnel qu’il est. On va bien sûr parler d’un podium «heureux» puisqu’il a profité de la chute d’Alex Marquez dans le dernier tour, mais on sait que le but de la course, c’est d’abord de passer la ligne. En fin de compte, après un week-end compliqué, on marque de gros points et on renforce notre position au championnat, c’est positif. Jesko Raffin nous a fait un immense plaisir samedi lors des qualifications; son départ a été bon, cette fois il s’est infiltré à l’intérieur, mais c’est dans le deuxième virage qu’il n’a peut-être pas osé se faire assez respecter. Il a perdu ensuite beaucoup de places, avec un pneu arrière qui a chauffé et dont la pression a ainsi augmenté. Il termine mieux qu’il n’avait commencé, il conforte ainsi l’impression laissée au Qatar.»

Ils ont dit…

Thomas Lüthi (carXpert Interwetten, 3e):
«Aujourd’hui mon vrai niveau, c’était la quatrième place, mais je connais les règles de la course et Alex Marquez aussi, donc je ne vais pas être triste de ce podium. Très rapidement, j’ai compris que je n’arriverais pas à suivre le rythme des trois premiers; je me suis un moment accroché à Oliveira, mais j’ai perdu le contact en sauvant une situation périlleuse dans le dernier virage. J’ai évité de peu un joli highside! Monter sur le podium après un week-end et une course aussi difficiles, c’est un bon résultat. Comme assez rapidement je me suis retrouvé seul en piste, j’ai pu observer de plus ou moins loin mes principaux adversaires et j’ai appris pas mal de choses. C’est un bon début de championnat, mais nous devons encore travailler plus pour retrouver la demi-seconde qui m’a manqué dès les premiers essais par rapport à Morbidelli.» ers essais par rapport à Morbidelli.»

Jesko Raffin (Garage Plus Interwetten, 13e):
«Marquer des points lors des deux premiers GP, c’est bien, mais j’avoue que j’espérais mieux. Mon départ n’a pas été mauvais. Malheureusement, très rapidement, j’ai connu un souci technique avec le pneu arrière, qui a pris trop de pression; dans les courbes rapides de ce circuit, c’était bien sûr très pénalisant et c’est pour cette raison que je me suis retrouvé dans le groupe qui s’est battu pour la quinzième place. J’ai réussi un ou deux dépassements, mais pas assez. Dommage, car nous aurions pu être présents plus devant, quand on constate que je termine la course à deux secondes à peine du cinquième rang. Il faut rester positif, prendre cette énergie avec moi au Texas et surtout dire un immense merci au team, qui a fait encore un formidable boulot.»

Termas de Río Hondo (Arg). GP d’Argentine Moto2: 1. Morbidelli (ITA, Kalex), 23 tours, 39’50.036 (166.400 km/h); 2. Oliveira (POR, KTM), à 1.683; 3. Lüthi (SWI, Kalex, carXpert Interwetten), à 10.551; 4. Baldassari (ITA, Kalex), à 15.557; 5. Vierge (SPA, Tech 3), à 24.527; 6. Corsi (ITA, Speed Up), à 24.783; 7. Bagnaia (ITA, Kalex), à 24.965; 8. Cortese (GER, Suter), à 25.156; 9. B. Binder (RSA, KTM), à 25.622; 10. Syahrin (MAL, Kalex), à 25.933; 11. Schrötter (GER, Suter), à 26.139; 12. Marini (ITA, Kalex), à 26.456; 13. Raffin (SWI, Kalex, Garage Plus Interwetten), à 26.697; 14. Aegerter (SWI, Suter), à 27.461; 15. Navarro (SPA, Kalex), à 27.628. Puis: 18. Simón (SPA, Kalex, Garage Plus Interwetten), à 39.297. 25 classés.
Championnat du monde (2/18): 1. Morbidelli, 50 points; 2. Lüthi (carXpert Interwetten), 36; 3. Oliveira, 33; 4. Baldassari, 21; 5. Vierge, 18; 6. Nakagami (JPN, Kalex), 16; 7. Marini, 14; 8. Bagnaia, 13; 9. A. Marquez (SPA, Kalex), 11; 10. Corsi, 10. Puis: 14. Aegerter, 7; 18. Raffin (Garage Plus Interwetten), 5. 21 classés.



Tous les articles sur les Pilotes : Thomas Luthi

Tous les articles sur les Teams : CarXpert Interwetten, Garage Plus Interwetten