Après avoir remporté trois séances d’essais sur quatre déjà disputées, Franco Morbidelli était déjà le favori de ce Grand Prix des Pays-Bas promis exceptionnellement en fin de meeting, après les MotoGP. Le leader du championnat avait dominé tant sur le sec que sur le mouillé ou encore le séchant, ne laissant ainsi que peu d’espoirs à ses adversaires. Ces derniers, cependant, n’avaient pas rendu les armes. Comment étaient-elles affûtées ? Cette séance de réchauffement allait nous donner une indication.

Pour bien se remettre en tête la situation, voici le tableau figeant les temps…

#DutchGP Moto2 2016

2017

FP1 1’38.375 Takaaki Nakagami (voir ici)  1’38.492 Tom Lüthi
FP2 1’37.962 Tom Lüthi (voir ici)  1’38.061 Franco Morbidelli
FP3 1’37.427 Johann Zarco (voir ici)  1’52.973 Franco Morbidelli
Qualification 1’37.954 Tom Lüthi (voir ici)  1’38.468 Franco Morbidelli
Warm up 1’38.033 Takaaki Nakagami (voir ici)
Course Nakagami, Zarco, Morbidelli (voir ici)
Record 1’36.346 Zarco 2015

 

Les Moto3 avaient connu la piste sèche et, juste près, c’est une averse biblique qui avait arrosé les MotoGP. Pour les Moto2, le ciel imposait une température de 18° sur un bitume promis à s’assécher progressivement. Avant le lâché des fauves,on était soulagés d’apprendre que Baldassarri était secoué mais indemne après son effroyable accident de la veille. Bien sûr, il ne sera pas de la fête batave. Il travaille déjà pour tenir son poste le week-end prochain sur le Sachsenring.

On rappellera à l’occasion que Xavier Vierge est aussi forfait à cause d’un pouce gauche fracturé. L’effectif de l’infirmerie étant ainsi fixé, place au sport et sur une piste encore humide, c’est Aegerter qui donnait le ton avec sa Suter en 2’00.186. Une référence vite biffée par un Franco Morbidelli assuré de sa place en MotoGP pour trois ans à la fin de cette saison, qui s’assurait un 1’57.875.

Le signe du véritable lancement des hostilités alors que les dix minutes de l’exercice venaient d’être passées. Cinq minutes plus tard, c’est Alex Marquez qui menait la danse avec un 1’55.373 reléguant Syahrin le second à quasiment une seconde.  Yonny Hernandez, quatrième, chutait au virage 9.

Mais il était dit que Morbidelli ne lâcherait décidément rien ce week-end. Il prenait la meilleure performance en 1’55.261, juste devant son équipier Alex Marquez. Syahrin et Hernandez suivent et Simeon ferme le top5. Schrotter est sixième avec la Suter devant Lüthi. Corsi, Aegerter et aussi Remy Gardner pour Tech3 sont dans le top10.

Nul doute que Quartararo souhaitera le sec pour la pluie puisque le voilà vingt-cinquième alors que chez KTM, on n’aime pas plus la pluie. Oliveira est seizième.

#DutchGP Moto2 Warm-Up: Chronos

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli