Silence assourdissant : Expression oxymorique employée pour qualifier la conduite d’une personne ou d’un groupe de personnes, dont l’absence de toute déclaration étonne ou suscite des interrogations.

Gino Rea, pilote de la F.C.C. TSR Honda France pour les 8 Heures de Suzuka 2022, a subi un très grave accident lors des essais de l’épreuve japonaise. Cela s’est passé samedi lors des FP2, soit entre 15h15 et 16h00 au Japon (8h15 et 9h00 en France) avant d’être transporté inconscient par hélicoptère.

Depuis, plus rien. Plus de 24 heures se sont écoulées, et aucune information n’a été diffusée, que ce soit par les organisateurs, la presse locale ou l’équipe concernée.
Dans le communiqué de presse publié après l’épreuve qui s’est terminée aujourd’hui, les coéquipiers du pilote britannique de 32 ans déclarent également être sans nouvelles.

Josh Hook : « Ces derniers jours ont été très difficiles pour nous et toute l’équipe. Tout d’abord, nous voudrions dire que nos pensées et nos prières accompagnent Gino. Nous pensons à lui en cette période difficile. »

Mike Di Meglio : « Je ne connais pas l’état de Gino, donc j’ai des sentiments mitigés, mais c’était une situation mentale très difficile pour commencer la course. »

Est-ce réellement possible de ne pas avoir de nouvelles de son pilote après 24 heures d’hospitalisation ?

Sans nouvelles, notre inquiétude grandit au fil des heures…