A l’issue des essais chronométrés qualificatifs pour la Superpole, le « Top 10 trial » accueillait les dix équipages les plus rapides. Franco Morbidelli, malgré une petite chute lors des essais, partait favori sur la Yamaha engagée par le Circuit de Sepang.

Mais la pole position n’était pas gagnée d’avance pour autant car Pirelli avait des pneus de qualification de fort bonne qualité (ceux du Championnat du Monde Superbike) à opposer aux Bridgestone tendres de la Yamaha de l’Italo–Brésilien ou à la Honda de Josh Hook. Randy de Puniet misait sur ces Pirelli pour viser la pole avec sa Ducati Panigale V4 R.

Équipes et pilotes qualifiés pour le Top 10 Trial :

C’était de nuit, à 19h15 heure locale, que s’élançait Azlan Kamaruzaman. Sur sa BMW, il réalisait le premier temps de référence en 2’06.986, ce qui était loin d’être extraordinaire.

Somkiat Chantra semblait beaucoup plus prometteur sur sa Honda Asia Dream. Il réalisait son tour en 2’05.440.

Gino Rea prenait ensuite la piste avec la Yamaha du Wojcik Racing Team, deuxième du classement provisoire du Championnat du Monde après le Bol d’Or. L’Anglais chutait sans gravité.

Randy de Puniet s’élançait sur la Ducati du Team ERC Endurance. Il réalisait le deuxième temps provisoire en 2’06.519. « J’ai eu un problème de freins inconsistants pendant mon tour » regrettait Randy.

C’était ensuite le tour de Jérémy Guarnoni, sur la ZX-10 R de Webike SRC Kawasaki France. Le truculent Toulousain profitait des Pirelli de qualification pour ravir la deuxième place à la Ducati en 2’05.826. Il était à 0.386 du leader d’alors Somkiat Chantra. « Je ne suis pas très content de mon tour, précisait Guarnoni, mais j’espère que ceux qui vont venir ne seront pas trop rapides pour qu’on puisse marquer quelques points. »

Xavier Siméon s’élançait sur la Yamaha VRD Igol Pierret Expériences. Il se positionnait cinquième en 2’07.227, sans prendre de risques superflus et inutiles avant la course.

Markus Reiterberger partait avec la S 1000 RR du BMW Motorrad World Endurance Team. L’Allemand, frais émoulu du Championnat du Monde Superbike 2019 en tant que coéquipier de Tom Sykes, se classait troisième en 2’06.306. Kenny Foray était malheureusement forfait en raison d’une chute.

Niccolò Canepa s’élançait sur la Yamaha du YART. Il ne pouvait pas prendre trop de risque car son coéquipier Marvin Fritz avait dû déclarer forfait en raison d’une clavicule cassée lors des essais. L’Italien amenait sa R1 en quatrième position avec un chrono de 2’06.631.

Josh Hook démarrait pour FCC TSR Honda France. Il réussissait à l’issue de son tour rapide la deuxième performance grâce à un temps de 2’05.484 à 0.044 du meilleur temps de Somkiat Chantra.

Franco Morbidelli était le dernier à partir sur la Yamaha Sepang Racing. Réaliser la pole ne semblait pour lui qu’une formalité, mais l’humidité que le soir amenait sur la piste lui compliquait la tâche. Il réalisait une superbe pole position en 2’04.647, avec 0.793 d’avance sur Chantra.

Résultats des qualifications :

Somkiat Chantra

Photos © FIM EWC, Eurosport Events, Sepang International Circuit, Yamaha