Suzuki a remporté la couronne du Championnat du Monde d’Endurance lors de la dernière manche du Championnat du Monde d’Endurance 2021 (EWC) à l’Autodrom Most en République Tchèque. Son équipe Yoshimura SERT Motul, soutenue par l’usine, a livré une course sans faille et calculée.

La saison 2021 a confirmé la supériorité de Suzuki en FIM EWC. Avec deux victoires aux 24 Heures Motos et aux 24 Heures du Bol d’Or en France, l’équipe officielle d’usine a entamé la quatrième manche, et la finale de la saison, avec une avance confortable au classement du championnat. Cependant, l’équipe de Gregg Black, Xavier Siméon et Sylvain Guintoli, devait encore obtenir un bon résultat pour remporter le titre aux 6 Heures de Most.

L’équipe a pris un bon départ lorsque Gregg Black a fait le holeshot depuis la troisième position sur la grille. Sans prendre de risques inutiles mais en maintenant une forte pression sur les adversaires de l’équipe au championnat, le pilote franco-anglais a terminé son relais en plaçant la Suzuki en troisième position avant de passer le relais à Xavier Siméon. Le travail excellent et régulier s’est poursuivi, Black, Siméon et Guintoli effectuant des relais rapides et réguliers. Au fil des heures, quelques incidents de course sont venus bouleverser l’ordre du classement des plus proches challengers de l’équipe, mais Yoshimura SERT Motul n’a pas commis d’erreur.

Les trois pilotes se sont installés à une solide et confortable troisième position et ont maintenu un rythme soutenu, jusqu’à l’arrivée pour monter sur la troisième marche du podium. Ils ont ainsi remporté le titre FIM EWC 2021 de manière convaincante avec un total de 175,5 points, soit 42,5 points d’avance sur BMW Motorrad, deuxième.

Suzuki a maintenant remporté un total de 20 titres mondiaux d’endurance, dont 16 avec le Suzuki Endurance Racing Team (SERT) et maintenant le titre 2021 avec la nouvelle équipe Yoshimura SERT Motul. Pour l’équipe franco-japonaise Yoshimura SERT Motul, il s’agit d’une victoire cruciale pour sa première année de participation à l’EWC.

Damien Saulnier – Team Manager :

« Nous sommes venus pour prendre le titre et nous espérions aussi monter sur le podium. J’ai une pensée pour la #333 avec laquelle nous avons livré une belle bataille. A l’arrivée, il y avait de l’émotion, de la joie et une profonde gratitude pour Yoshimura car cette association a permis un travail impressionnant. Je suis très fier de cette équipe. Nous voulions prendre le moins de risque possible mais tout de même tenter notre chance. Le package avec la moto, les pneus et les pilotes, a très bien fonctionné. Dominique Méliand m’a confié les clés du SERT et je suis heureux, dans ma position de team manager, d’offrir à cette équipe un deuxième titre. »

Yohei Kato – Directeur d’équipe :

« Je suis très heureux et honoré de remporter le championnat dès la première année de participation de l’équipe Yoshimura SERT Motul. Nous avions promis de nous battre dans ce championnat du monde d’endurance au nom du Suzuki Factory Team. Cette saison s’est avérée être un rêve devenu réalité, en remportant deux des courses de 24 heures les plus célèbres au monde, à savoir les 24 Heures du Mans et le Bol d’Or. »

« Ce titre de champion du monde est le premier pour cette nouvelle équipe et le 20ème pour Suzuki. Suzuki, Yoshimura et le SERT vont continuer à travailler ensemble pour améliorer la Suzuki GSX-R1000R et en faire une moto encore plus performante. L’esprit de l’équipe est “un pour tous, tous pour un”. Je pense que c’est le meilleur résultat possible pour continuer à poursuivre nos efforts ! »

« Merci à tous les fans de Yoshimura, SERT et Suzuki qui ont chaleureusement soutenu la nouvelle équipe Yoshimura SERT Motul. Nous nous engageons à satisfaire les fans dans un championnat encore meilleur l’année prochaine et Yoshimura SERT Motul fera tout pour défendre son titre. »

Xavier Siméon :

«  J’ai eu une petite frayeur pendant la course sur une tache d’huile. La chute était interdite dans cette course et j’ai eu la chance de récupérer la moto dans des circonstances extrêmes. Nous avions moins de pression qu’au Bol d’Or où nous devions rattraper les points perdus à Estoril. A Most, nous avons pu faire une course prudente qui nous a permis de remporter ce titre qui récompense tout le travail de l’équipe. »

Gregg Black :

«  Le SERT est probablement l’une des meilleures équipes des courses d’endurance depuis longtemps. L’association avec Yoshimura a porté ses fruits car nous avons une moto incroyable. L’équipe a fait beaucoup de travail, ainsi que Yoshimura, et c’est un plaisir pour nous de piloter cette moto. L’équipe a aussi souvent montré une bonne stratégie de course et c’est important car ce n’est pas toujours le plus rapide sur la piste qui gagne le championnat. Je suis donc très heureux d’avoir travaillé avec Yoshimura et mes deux nouveaux coéquipiers. »

Sylvain Guintoli :

«  Cette saison a été comme un rêve car tout s’est déroulé comme prévu. La chose la plus incroyable pour moi a été de remporter les 24 Heures Motos et le Bol d’Or, deux épreuves que je voulais absolument gagner un jour. C’est pourquoi j’ai eu l’idée de rejoindre Yoshimura SERT Motul. Ce titre est fantastique car il récompense tout le travail effectué par chacun. Nous sommes arrivés ici avec le championnat en tête mais aussi la volonté de monter sur le podium, le contrat est donc rempli ! »

 

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Gregg Black, Sylvain Guintoli, Xavier Siméon

Tous les articles sur les Teams : Yoshimura SERT Motul