Lors de la première journée d’essais, Loris Baz sur la R1 de l’équipe YART réalisait la meilleure performance avec un tour bouclé en 1’54.601, peu éloigné du record des qualifications établi en 1’54.007 par Randy de Puniet avec la ZX-10R du Team SRC Kawasaki France. Puis à la mi-journée de ce mercredi, Loris qui remplaçait Broc Parkes, quittait ses coéquipiers Marvin Fritz et Niccolò Canepa pour se rendre à Portimão afin d’y disputer la manche portugaise du Championnat Superbike.

En cette journée inaugurale, le YART devançait le SERT (Suzuki Endurance Racing Team) en pleine réorganisation, mais avec le deuxième temps du jour en 1’55.123. Les pilotes Vincent Philippe, Étienne Masson et Gregg Black sont identiques, mais l’équipe officielle Suzuki est désormais managée par Damien Saulnier qui reste aussi responsable du Junior Team Suzuki LMS.

On trouvait en troisième position le Team SRC Kawasaki France, Champion du Monde en titre, avec Jérémy Guarnoni, David Checa et Erwan Nigon et un chrono de 1’55.132.

La nouvelle S 1000 RR 2019 officielle du BMW Motorrad World Endurance Team était menée par Kenny Foray, Ilya Mikhalchik et Julian Puffe, avec un tour meilleur tour en 1’55.308, juste devant le VRD Igol Pierret Experiences de Xavier Siméon, Florian Alt et Florian Marino en 1’55.620.

F.C.C. TSR Honda France et le Team ERC Endurance signaient les 6e et 7e temps devant les meilleurs équipages Superstock. Vainqueur de la Coupe du Monde FIM, Moto Ain devançait le Team 33 Coyote Louit Moto et ses pilotes italiens Christian Gamarino et Kevin Manfredi aux côtés du Français Enzo Boulom. Par ailleurs, Hugo Clère rejoignait Roberto Rolfo et Robin Mulhauser au guidon de la Yamaha Moto Ain.

Pour mémoire, les dix premiers du mardi des tests Bol d’Or :

1 – YART Yamaha – 1:54.601

2 – Suzuki Endurance Racing Team – 1:55.123

3 – Team SRC Kawasaki France – 1:55.132

4 – BMW Motorrad World Endurance Team – 1:55.308

5 – VRD Igol Pierret Experiences (Yamaha) – 1:55.620

6 – F.C.C. TSR Honda France – 1:55.832

7 – Team ERC Endurance (BMW) – 1:55.879

8 – Moto Ain (Yamaha) – 1:55.991

9 – Team 33 Coyote Louit Moto (Kawasaki) – 1:56.113

10 – Team Bolliger Switzerland (Kawasaki) – 1:56.262

Pas de transpondeur pour le Team JEG-Kagayama

Une deuxième journée plus rapide :

La progression continuait ce mercredi, avec toujours la Yamaha du YART au commandement, mais un chrono nettement amélioré de 1’54.154. On n’était qu’à un dixième du record des qualifications.

A l’issue de cette deuxième et dernière journée, la R1 du YART conservait le meilleur chrono de cette première journée en 1’54.154 avec Niccolo Canepa, Marvin Fritz et Loris Baz, devant la ZX-10R de SRC Kawasaki France (Jérémy Guarnoni, Erwan Nigon et David Checa), la R1 de Viltaïs Racing, désormais dénommé « VRD Igol Pierret Expériences » (Florian Alt, Florian Marino et Xavier Siméon), le Tati Team Beaujeaulais Racing, la Honda FCC TSR (Mike di Meglio, Freddy Foray et Josh Hook, ERC endurance, la BMW officielle (Kenny Foray, Ilya Mikhalchik et Julian Puffe), la GSX-R du SERT (Vincent Philippe, Étienne Masson et Gregg Black), etc.

En Superstock, l’équipe Team 33 Coyote Louit Moto de Gilles Caballo était la plus véloce en 1’55.688, avec Kevin Manfredi, Christian Gamarino, et Enzo Boulom, devant Moto Ain avec Hugo Clère rejoignait Roberto Rolfo et Robin Mulhauser.

Résultats de la deuxième journée :

Chronos de référence :

Record des essais : 1’54.007 par Randy de Puniet (Kawasaki)

Record du tour : 1’55.487 par Broc Parkes (YART)

Le record de la distance a été battu par Josh Hook, Freddy Foray et Mike di Meglio au guidon de la Honda FCC TSR avec 698 tours à la vitesse moyenne de 164,989 km/h (arrêts compris). Cela représente 3 959,754 kilomètres parcourus en 24 heures.

D’autre part,

La FIM en collaboration avec Eurosport Events poursuit l’évolution des règlements techniques et sportifs du Championnat du Monde FIM d’Endurance. Voici un tour d’horizon des principales modifications mises en place en FIM EWC 2019-2020.

Deux classements mondiaux
Dès le Bol d’Or, première manche du championnat FIM EWC 2019-2020, deux classements distincts seront établis pour les teams et les constructeurs, un classement en Championnat du Monde FIM EWC pour les équipes en Formula EWC, un classement en Coupe du Monde FIM d’Endurance pour les équipes Superstock. En fin de saison, deux classements pilotes seront établis dans ces deux catégories en tenant compte des classements des équipes pour les pilotes ayant participé à, au moins, 75 % des courses de la saison.

Temps de qualification
Pour se qualifier, un pilote devra avoir réalisé un temps au moins égal à 108 % (contre 109 % précédemment) du temps du pilote le plus rapide de son groupe. Le règlement prévoit déjà un temps de qualification minimum de 107 % en 2020-2021.

Limitation du nombre de pneumatiques en qualifications
Le nombre de pneumatiques autorisés est désormais uniquement limité en qualifications et contrôlé par des stickers alloués aux équipes. En Formula EWC comme en Superstock, sept stickers pneus sont accordés par équipe (réduit à cinq stickers si le team est constitué de deux pilotes au lieu de trois).

Fournisseur unique de carburant
L’amélioration de la sécurité sur toutes les épreuves EWC est un objectif prioritaire partagé par la FIM et Eurosport Events.
Pour améliorer les conditions de sécurité lors de la distribution, le transport et le stockage de l’essence sur les épreuves EWC et s’assurer qu’aucun team ne pourra stocker plus de 60 l d’essence dans son box, la FIM a accepté qu’Eurosport Events mette en place pour  la saison 2019-2020 un fournisseur unique de fuel.
Ce fournisseur, Panta Racing fuel est déjà connu et utilisé dans d’autres Championnats du Monde FIM. Il régulera la distribution aux teams et transportera l’essence sur les circuits pour qu’aucun team n’ait à acheminer de l’essence dans les paddocks par ses propres moyens.
Compte-tenu du système permanent de distribution d’essence au Mans qui assure déjà un niveau optimal de sécurité sur la pit-lane et dans les boxes, Panta Racing fuel fournira une essence unique sur toutes les épreuves EWC à l’exception des 24 Heures Motos.
Une aide financière spéciale au teams permanents EWC est proposée par Eurosport Events pour aider à amortir l’augmentation du prix au litre.

Casques homologués
A partir du 1er janvier 2020, les pilotes devront être équipés d’un casque homologué par la FIM dans le cadre du FIM Racing Homologation Programme déjà mis en application depuis le 3 juin dernier en MotoGP et WorldSBK. Les casques homologués sont référencés sur www.frhp.org

Machines homologuées
Les équipes Formula EWC pourront engager une machine parmi celles homologuées pour le Superbike mondial. Auparavant, Formula EWC et Superstock devaient choisir parmi les machines homologuées pour le Superstock 1000. Liste des machines homologuées

Photos © David Reygondeau pour FIM EWC, et équipes

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :