11ème au Qatar, 26ème en Argentine, Jules Danilo s’est présenté au Mans après deux places dans le Top 10 aux USA et à Jerez.

La première journée a confirmé la montée en puissance du pilote français, qui la conclut à la troisième position provisoire.

Hélas, le pilote Ongetta Rivacold subit une grosse chute pendant les qualifications et sait dès lors que tout sera à refaire, avec le double handicap d’une mauvaise place sur la grille et d’un corps encore sévèrement meurtri.

Il nous raconte son dimanche au Mans…

Jules Danilo: “Aujourd’hui, ce n’était pas ma journée. Après la chute d’hier, je me suis bien occupé de moi pour essayer d’être en forme pour le dimanche. J’avais quelques doutes sur le warm up, parce qu’en me levant ce matin, j’étais vraiment très très courbaturé et j’avais encore de grosses douleurs à l’épaule gauche.

Durant le warm up, j’ai été surpris parce que malgré la grosse chute, j’avais récupéré le feeling assez rapidement et fait une bonne séance, extrêmement régulière. Je pensais alors que ça allait le faire pour la course, surtout que j’avais les S et que je savais que j’étais à l’aise sur ses pneus là. Donc je partais confiant pour la course, je savais qu’elle est longue et il allait falloir faire un bon départ, être malin dans les premiers virages et ne pas s’affoler. C’est exactement ce que j’ai fait et je pense que j’ai doublé 6 pilotes dans les premiers virages, et je pense que je n’étais pas loin de Migno. Alors quand je vois la course que Migno a faite, je me dis que c’est vraiment dommage.

En fait, ce qui s’est passé, c’est que je rentre dans le Musée, je passe Darren et Martin au frein ,et au moment de rentrer dans le virage, je sens un choc sur l’arrière, ma moto part en toupie et je vois Hanika dans le gravier. Effectivement, il m’a confirmé ensuite qu’il m’avait bien attrapé l’arrière.

C’est très frustrant parce que je pensais avoir rectifié le tir ce matin au warm up, et au final, on repart avec zéro point. C’est très agaçant mais je pense qu’il faut retenir le positif du week-end  car, surtout cette journée du vendredi, ce n’était pas juste un chrono comme ça; j’ai été compétitif pendant les deux séances. Il faut donc garder ce côté positif pour le Mugello ainsi que la bonne spirale dans laquelle on est en ce moment , car on arrive sans arrêt sur de nouvelles pistes, mais j’ai toujours ce même feeling sur la moto, donc il n’y a pas de raison que ça ne paye pas. Ca a déjà payé deux fois de suite, là, malheureusement, un petit passage à vide, mais ce Grand prix ne réussit décidément pas aux Français. On part au Mugello avec de la confiance car il y a tout ce qu’il faut pour faire une bonne saison.”

jd2
jd3
jd4
jd5
jd6

jd7



Tous les articles sur les Pilotes : Jules Danilo

Tous les articles sur les Teams : Ongetta-Rivacold