Flamigni (informaticien de Rossi) « Petrucci passer Valentino dans le dernier virage ? A Assen, en plus… »

par | 28 juin 2017

Après le Grand Prix des Pays-Bas, Danilo Petrucci était persuadé que la victoire était à sa portée, et que seuls Hector Barbera et Alex Rins à un tour l’avaient empêché de doubler Rossi et de gagner, en le gênant dans les derniers hectomètres.

Matteo Flamigni, le responsable de l’électronique embarquée de la Yamaha de Rossi, voit les choses un peu différemment.

Il a ainsi expliqué au Corriere dello Sport « Dans des moments comme ça, Valentino est comme Peter Pan à Neverland : si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire. Et si je peux dire, j’ai lu que Danilo a dit que s’il n’avait pas eu à passer Rins et Barbera, il l’aurait battu. Je n’en suis pas si sûr. Le passer dans le dernier virage, à Assen en plus… »

Petrucci a peut-être oublié que Rossi avait une technique redoutable à Assen en entrant dans la dernière chicane. Il s’était ainsi imposé face à Marc Marquez en 2015.

Flamigni est également revenu sur le début de saison de Rossi, qui souffrait de la comparaison face à son nouvel équipier Maverick Vinales : « Il n’était pas convaincu. D’autre part, Vinales, son coéquipier, a été immédiatement rapide et Vale a eu quelques doutes. C’est moi ? Est-ce l’équipe qui n’a pas encore compris la nouvelle moto ?

« L’une de ses grandes qualités est son humilité. Après neuf titres mondiaux, il se questionne toujours. Il se plaignait d’un petit sous-virage, mais Maverick a remporté le Grand Prix.

« Le point de rupture est venu après Jerez et Barcelone. Disons que nous avons récupéré ce championnat sous contrôle. Nous partons de Hollande avec 10 courses encore à courir. Tout est carré. »

Matteo Flamigni (à droite) avec Vale

Photos © Yamaha

Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP, Octo Pramac Yakhnich