KTM, cette saison, ne fait pas que débuter son aventure en MotoGP. Le constructeur autrichien commence aussi à écrire son histoire en Moto2. Avec un châssis maison qui exploite un moteur standard né Honda et demain venu de chez Triumph. Mais la gloire, tout de même, en revient au blason de Mattighofen. Car c’est la bonne surprise pour les tuniques orangées : leur entrée dans la catégorie est fracassante.

Deux podiums en quatre Grands disputés et un pilote qui a marqué à toutes les courses vécues depuis l’entame de la saison. KTM est une firme heureuse en Moto2. Avec sa régularité à éviter les abandons et qui est partagée avec quatre autres protagonistes seulement de la grille de départ, Miguel Oliveira est un bon troisième au général à seulement seize longueurs d’un Morbidelli leader qui a joué son premier joker à Jerez.

De fait, on se dit que KTM pourrait bientôt connaître les joies de la victoire. Et pourquoi pas dès ce week-end au Mans ? L’an dernier, Oliveira avait décroché dans la Sarthe son premier top 10 alors qu’il débutait dans la discipline : « après notre second podium pris à Jerez, nous attendons avec impatience ce que va nous réserver Le Mans » annonce celui qui aura pour la troisième fois le remplaçant de Brad Binder et pilote d’essai KTM Ricky Cardus ce week-end.

« Le premier défi sera de découvrir le nouvel enrobé de la piste. On dirait qu’il offre une adhérence supérieure. On verra ce que va y donner notre moto. A la différence de Jerez où nous avions l’expérience des tests de l’intersaison, nous partirons cette fois d’une feuille blanche. On aura donc beaucoup de travail à faire. J’aime bien ce circuit, il ressemble à Jerez mais en plus vallonné ». Et Jerez avait bien réussi au Portugais…



Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : Ajo Motorsport, WP Ktm Moto2