Le team Estrella Galicia 0,0 savait que le Grand Prix de France serait compliqué en raison de la pénalité reçue par Arón Canet à Jerez pour la chute collective qu’il avait provoquée. C’était cependant sans compter sur la détermination du pilote espagnol qui a réalisé une formidable course ! De l’autre côté du box, le rookie Alonso López a eu plus de mal.


Suite à son freinage un peu trop optimiste à Jerez qui avait provoqué la chute de Jorge Martín, Enea Bastianini et Tony Arbolino en plus de la sienne, Arón Canet s’était vu infliger une lourde pénalité, celle de partir dernier lors du Grand Prix de France. Il fallait donc bien travailler tout au long du week-end afin d’avoir le rythme nécessaire dimanche pour remonter en course, et c’est ce qu’il a fait.

Quatrième aux temps combinés des essais libres, il s’est ensuite qualifié en dixième position, avant de réaliser le troisième meilleur temps du Warm Up dimanche matin. Les signaux étaient donc au vert pour la course.

Parti dernier, Canet a pris un très bon départ en récupérant neuf places rien que dans le premier tour, et est remonté petit à petit, d’abord dix-septième, puis treizième, jusqu’à la onzième place. L’écart avec le groupe de tête était cependant déjà trop important, et il a dû se contenter de cette position, qui s’est améliorée grâce aux chutes qui ont eu lieu devant.

Au final, il termine huitième, un excellent résultat après être parti vingt-huitième : « J’ai dû remonter avec une certaine précaution durant la course. J’ai malgré tout pu reprendre beaucoup de places dans les premiers tours, mais ensuite mon groupe s’est agrandi, et lorsque je suis enfin parvenu à en prendre la tête, cela a été très compliqué de combler les deux secondes qui nous séparaient du groupe de tête. Au final je termine huitième et nous avons pris des points. Nous sommes troisièmes au Championnat et nous continuons donc à être très motivés. »

De son côté, le jeune Alonso López a rencontré beaucoup de difficultés ce week-end. Manquant de feeling avec sa moto, il a fini dernier des essais libres, avant de parvenir à se qualifier dix-huitième. Malheureusement, il n’est pas parvenu à confirmer en course et a terminé dix-neuvième et avant-dernier : « La course a été difficile mais nous savions que nous aurions du mal sur ce circuit. A présent je dois apprendre de cela et me concentrer sur le Mugello. »



Tous les articles sur les Pilotes : Alonso Lopez, Aron Canet

Tous les articles sur les Teams : Estrella Galicia 0,0