Double vainqueur du CEV Moto3 en 2013 et 2014, deuxième des GP d’Austin et d’Assen, auteur de deux pole positions à Jerez et au Mans en Championnat du Monde Moto3, « El Diablo » boucle cette année sa première saison en Moto2 avec une superbe première ligne sur la grille de départ à Sepang dimanche dernier. Il y a terminé septième du Grand Prix, comme au Qatar et à Barcelone, avec comme meilleur résultat en cette année de rookie la sixième place à Misano. Et tout ça à seulement 18 ans.

La troisième place des qualifications à Sepang samedi dernier a été d’autant plus impressionnante qu’obtenue à 7 centièmes de la pole de Franco Morbidelli et à 4 centièmes du deuxième Miguel Oliveira sur la KTM officielle.

Comment s’est passée cette séance qualificative ?

« On s’est vraiment concentrés sur le réglage de la moto, ainsi que sur mon pilotage, parce que la troisième séance d’essais libres ne s’était vraiment pas déroulée comme on le souhaitait. On s’est donc concentrés là-dessus et dès le début de la séance qualificative je me suis senti super bien. »

« Lors du premier run j’étais neuvième, et ensuite, dès qu’on m’a monté un pneu neuf, je me suis senti beaucoup mieux. C’est à ce moment-là que j’ai fait mon meilleur temps, tout seul, sans aucune référence, et c’était surtout ça qui était vraiment positif. »

Pendant la course, tu étais en quatrième position à deux tours de la fin. Etais-tu content de ton rythme ?

« En enlevant les deux tours de la fin avec l’erreur que j’ai faite sous la pluie – c’est-à-dire quand je ne me suis pas senti très bien en raison d’un manque de confiance – pour moi je pense que j’ai fait une très belle course. On aurait mérité la quatrième place, donc je suis assez satisfait de mon résultat. »

Tu avais terminé quatrième en Moto3 à Sepang l’an dernier. Est-ce un circuit que tu aimes bien ? Et pourquoi ?

« C’est un circuit que j’aime bien parce qu’il comporte des courbes rapides et de gros freinages, donc c’est une piste que j’apprécie vraiment. »

Direction Valence la semaine prochaine pour la dernière course, où tu as remporté 4 victoires en CEV. Comment sens-tu cette ultime course de la saison, sur un circuit que tu connais bien ?

« Valence est aussi un circuit que j’adore, donc je pense pouvoir y faire une belle course. Il faudra surtout travailler comme on l’a fait en Malaisie. »

C’est-à-dire ?

« C’est-à-dire vraiment se concentrer sur mon style de pilotage et sur le réglage de la moto, ne pas changer beaucoup de choses au niveau des réglages. C’est comme ça qu’on pourra parvenir à faire une course comme à Sepang. »

Et pourtant le circuit de Valence est complètement différent au niveau du tracé… et de la météo !

« Surtout la météo, mais aussi le tracé, changent énormément. On a fait un test en septembre et ça s’était super bien passé. Donc on partira sur la même base, avec je pense quelques modifications qu’on a essayées en Aragon. Je crois qu’on peut vraiment améliorer. »

Pour le moment, tu comptabilises 4 places parmi les 7 premiers cette année pour ta première saison en Moto2. Es-tu satisfait ?

« Je suis satisfait de quelques courses. Par exemple en Aragon où j’avais un très bon rythme sur la fin. J’aurais pu faire mieux sur le début de saison, de Jerez jusqu’à Barcelone, il y a plusieurs courses que j’aurais pu améliorer, mais je suis quand même content parce que j’ai appris beaucoup de choses cette année. Donc c’est vraiment positif pour l’année prochaine. »

Photos © Pons Racing, motogp.com / Dorna, et Leopard Racing pour Fabio dans une ruelle de Melbourne en 2016



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Pons HP 40