Certains donneraient beaucoup pour saisir cette opportunité mais Cal Crutchlow l’a balayée d’un revers de mains. Ce dont il s’agit, c’est une proposition du premier constructeur mondial Honda de faire les importantes 08h00 Suzuka pour toute marque japonaise qui se respecte. Généralement un sésame pour être dans les petits papiers du blason ainsi servi. Justement, le Britannique rêve d’un contrat officiel. Mais il est surtout un homme libre et un père de famille.

Ceci dit, faire et même remporter les mêmes 08h00 de Suzuka n’a pas donné un avenir radieux à Pol Espargaró et à Bradley Smith chez Yamaha. Mais le moment est audacieux pour refuser à Honda en qui on espère un statut de pilote d’usine. Et c’est justement ce qu’a fait un Cal Crutchlow au caractère bien trempé et qui suit d’abord son instinct. Il en a été ainsi durant sa courte période Ducati. Le HRC sait qu’il en sera de même s’il compte faire monter en grade le pilote LCR.

Sur cette situation, celui dont on dit qu’il aurait comme équipier en 2018 Takaaki Nakagami a commenté sur crash.net : « j’aurais bien aimé faire Suzuka et on me l’a d’ailleurs demandé. J’ai une proposition fantastique pour y aller. Je sais ce que veut dire faire Suzuka pour Honda. Seulement voilà, je n’ai pas le temps ».

Il précise : « mon équipe veut que je reste concentré sur le MotoGP, pas les Superbikes. Honda voulait m’envoyer à Suzuka mais nous avons décidé ensemble que ce ne serait pas pour cette fois. On est tout simplement trop occupé. Cet été, je vais faire des tests pendant trois jours et s’il y avait eu en plus Suzuka, je n’aurais pu finalement passer qu’un jour à la maison avant de reprendre à Brno ».

Voilà qui est clair. La famille compte aussi. Maintenant, pour consoler Honda, le même Cal Crutchlow a réalisé le meilleur temps du Grand Prix d’Italie en MotoGP ce vendredi



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda