Le moins que l’on puisse dire, c’est que les différentes séances préliminaires à ce Grand Prix d’Italie n’ont pas été un long fleuve tranquille pour Jonas Folger. Qu’on en juge : 8e en FP1, 3e en FP2 et 17e en FP3, le tout occasionnant un passage en Q1 dans laquelle le pilote allemand chutera assez lourdement mais sans gravité.

Malgré un 6e temps en FP4, le récemment renouvelé chez Tech3 s’élancera donc de la 15e position sur la grille de départ.

Hervé Poncharal, son Team manager, a confié au micro d’Eurosport que le problème du coéquipier de Johann Zarco résidait essentiellement dans sa tenue à la pression psychologique. Dans ce cas, malgré le potentiel évident du bonhomme, une chute, aussi rare soit-elle, n’est jamais la bienvenue et doit être oubliée aussi vite que possible…

Heureusement, le moral de Jonas Folger ne semble pas atteint et sa vitesse devrait lui permettre de rallier le top 10 demain.

Jonas Folger, 15ème : «  Bien que je mais lancerait à ce GP de plus loin que ce que je voudrais, je suis certain que nous pouvons encore faire un bon travail demain. La FP4 s’est bien déroulée et nous avons trouvé la confiance dont nous avons eu besoin pour la qualification. Ensuite, au début de la Q1, je me suis senti à l’aise et j’ai réalisé deux tours solides. Juste après ça, je suis retourné au box pour changer les pneus et j’ai décidé de garder le même pneu avant. Sur la fin, j’ai attaqué vraiment fort, mais au 11ème virage, à la sortie de la chicane, j’ai perdu l’avant. Nous devons analyser pourquoi ceci est arrivé, mais je ne me suis pas fait mal et mon chrono final était ok. Je suis sûr que j’aurais pu améliorer, mais quand vous arrivez près de la limite, ce sont parfois des choses qui arrivent. Nous devons encore choisir quel pneu nous utiliserons pour la course de demain, mais j’attends néanmoins la bagarre avec impatience. »



Tous les articles sur les Pilotes : Jonas Folger

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3