#JapaneseGP J.1: [CP] Aoyama et Rabat en quête de confiance au Japon

par | 13 octobre 2017

La tournée outre-mer qui débute ce week-end avec le Grand Prix du Japon a démarré aujourd’hui dans la difficulté les pilotes du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, Hiroshi Aoyama et Tito Rabat.

Avec le froid et une pluie continue, les deux premières séances d’essais ont consisté à un exercice de mise en confiance pour Aoyama et Rabat. Les deux hommes ont travaillé imperturbablement pour s’adapter aux conditions en faisant évoluer les réglages de leur Honda RC213V.

Remplaçant au pied levé de l’infortuné Miller, blessé à l’entraînement, Aoyama a profité de sa grande expérience pour se tirer au mieux des pièges d’une piste rendue difficile par les conditions météorologiques.

L’ancien champion du monde 250 a gagné 1,7 seconde entre la séance du matin et celle de l’après-midi, réduisant ainsi d’une seconde la différence sur le meilleur chrono.

Vingt-deuxième au cumul des séances de la journée, le pilote japonais de 35 ans a d’autant fait bonne impression qu’il n’avait plus participé à un Grand Prix MotoGP depuis son apparition l’an dernier en Malaisie, sur le circuit de Sepang.

La pluie soutenue qui s’est abattue aujourd’hui sur le circuit de Motegi a eu le mérite de permettre à Rabat de regagner la confiance qui lui a dernièrement fait défaut sur le mouillé. Le pilote espagnol a fait preuve d’enthousiasme dans sa mission, jusqu’à ce qu’une chute au virage sept en FP1 n’altère sa progression.

Rabat a néanmoins réussi à gagner 1,3 seconde en FP2 malgré l’utilisation du même train de pneus dans les deux séances. L’Espagnol admet toutefois manquer encore un peu de confiance pour attaquer au maximum.

Hiroshi Aoyama : 22e – 1’57.548
« C’est super d’être de retour en MotoGP, et je tiens une fois encore à remercier le Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS et Honda pour m’avoir procuré cette opportunité. C’est toujours spécial de rouler devant son public. Dommage que le beau temps ne soit pas au rendez-vous. Ce matin, il fallait être calme et concentré pour essayer de comprendre le fonctionnement des pneus Michelin que je ne connais pas très bien. J’ai donc été prudent avant d’attaquer un peu plus cet après-midi. Je ne suis toutefois pas encore à cent pour cent car il me manque un peu de confiance dans le pneu arrière. C’est difficile d’aller vite sur ce circuit quand tu manques de grip à l’arrière car il y a beaucoup d’accélérations. »

Tito Rabat : 23e – 1’57.645
« La journée a été difficile. Je suis tombé en FP1 et cela ne m’a pas aidé à me mettre en confiance dans ces conditions. Et cet après-midi je suis resté avec le même train de pneus afin d’économiser mon allocation pour demain. La vérité, c’est que je suis trop lent. La seule chose que je peux dire, c’est que je vais tout faire pour progresser demain en espérant que les conditions soient un peu meilleures. »

Tous les articles sur les Pilotes : Esteve Rabat, Hiroshi Aoyama

Tous les articles sur les Teams : Marc VDS Racing Team