Lors des quatre séances d’essais sur le mouillé précédant ce warm up, Niccolo Bulega ne s’est jamais classé plus loin qu’à la troisième position. Il s’est même permis, par deux fois, de figurer en tête de liste, ce qui lui procurait indéniablement le statut de favori pour ce Grand Prix du Japon attendu sous la pluie.

Or, ce matin, il ne pleuvait plus et la piste était même en train de sécher malgré l’humidité matinale: quelle sera la hiérarchie dans ces conditions jusqu’à présent inconnues cette année à Motegi ?

Le ciel est néanmoins très couvert et les températures sont de 15° dans l’air et 15° au sol.

#JapaneseGP Moto3™

2016

2017

FP1

1’57.523 Nicolo Bulega

 2’09.577 Nicolo Bulega

FP2

1’56.982 Enea Bastianini

 2’10.628 Romano Fenati

FP3

1’56.651 Brad Binder

 2’09.935 Manuel Pagliani

Qualification

1’56.443 Hiroki Ono

 2’09.320 Nicolo Bulega

Warm Up

1’57.455 Hiroki Ono

 2’12.513 Romano Fenati

Course

Bastianini, Binder, Bulega (Ono disqualifié, voir ici)

Record

1’56.443 Hiroki Ono 2016

Avec une piste pas encore complètement sèche, la plupart des pilotes préfèrent jouer la prudence et partir en pneus pluie alors que certains téméraires, à commencer par Niccolo Antonelli, n’hésitent pas monter des slicks.

Mais ces derniers jouent de malchance puisque, quelques secondes après l’ouverture de la séance, les drapeaux « changement d’adhérence » sont agités…

Manuel Pagliani et Tom Toparis chutent sans gravité et, finalement, le drapeau rouge est agité pour permettre à la Safety Car, pilotée par Loris Capirossi et Franco Uncini, de vérifier les conditions de piste, suite à une fuite d’huile moteur de la KTM Sky VR46 d’Andrea Migno: visiblement, les deux hommes essaient de déterminer s’il n’y a pas de l’huile sur la piste.

Une bonne partie du circuit étant impacté, le décompte horaire reste longtemps bloqué à 14 minutes pendant que les commissaires répandent un absorbant sur la trajectoire souillée par Andrea Migno, avant de le balayer et de  l’essuyer avec des chiffons…

Pendant ce temps, la pluie gagne en intensité et la piste de Motegi est de nouveau détrempée…

Finalement, c’est avec plus d’une heure de demie de retard que la session reprend, réduite à 10 minutes. Suite à cet interruption, la course sera également réduite à 13 tours.

A la reprise, et lors d’une séance réduite à six tours, Romano Fenati s’impose tout de suite juste devant Philipp Oettl.

On notera que Niccolo Bulega, l’homme fort des essais de ce Grand Prix, a préféré revenir à son box sans même effectuer un tour lancé…



Tous les articles sur les Pilotes : Romano Fenati

Tous les articles sur les Teams : Snipers team