Résumé des faits: Jorge Lorenzo a fait savoir partout qu’il voulait reconduire son contrat avec Yamaha avant le Grand Prix du Qatar, et, finalement, c’est Valentino Rossi qui l’a fait.

Paolo Gozzi, toujours assez bien informé, n’hésite pas à avancer noir sur blanc une explication chiffrée.

Nous en faisons donc la synthèse suivante.

Valentino Rossi a accepté de renouveler son contrat jusqu’en 2018 pour un salaire annuel supposé d’environ six millions, soit une augmentation supposée d’environ un million par rapport à l’accord précédent.

Jorge Lorenzo aurait reçu une offre de huit millions d’euros, soit le meilleur contrat qui ne lui ait jamais été proposé.

– Le pilote majorquin se servirait d’une offre supposée de la part de Ducati (Audi, Marlboro), vraie ou fausse, pour demander un salaire de dix millions à Yamaha.

Paolo Gozzi reporte également les propos suivants attribués à Lin Jarvis: “Notre proposition a une date limite, ce n’est pas demain, mais pas très loin. Nous avons un plan B et un plan C”.

Mais, évidemment, un plan B et un plan C qui n’ont jamais sans doute jamais gagné de Grand Prix et, en tout cas, ne sont ni triple Champion du monde, ni sans doute le pilote le plus rapide du moment…

Nota : en général, les contrats entre pilotes et usines japonaises ne se traitent pas en euros, mais en dollars.

Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP