Le rookie, né il y a 16 ans près de Carthagène en Espagne, n’a pas fini de faire parler de lui dans le paddock des Grands Prix !

Et ce n’est pas parce que Pedro Acosta y est généralement peu souriant, le traversant d’un pas rapide, peu causant car uniquement concentré sur son métier de pilote de course. Non, c’est plutôt que du haut de ses seize printemps, il a déjà marqué l’histoire des GP, en obtenant une splendide deuxième place lors de sa première course, mais surtout en créant l’exploit en s’imposant sept jours plus tard après être parti de la pitlane. Tout simplement du jamais vu depuis 1949 que les Grands Prix existent !

Avec un caractère aussi affirmé que ses propos, et des résultats déjà en or, le vainqueur de la Red Bull MotoGP Rookies Cup 2020 attire maintenant les regards et les commentaires élogieux des teams managers de la catégorie reine du MotoGP.

Certes, Rome ne s’est pas faite en un jour, mais en attendant ce que le prodige ibérique nous montrera à Portimao, un circuit que contrairement à Losail le pilote Red Bull KTM Ajo connaît déjà pour y avoir roulé en FIM CEV, écoutons ce qu’il disait entre les deux courses au Qatar…

Que signifie pour vous le fait de vous battre pour la victoire lors de votre premier Grand Prix ?
“Le résultat que nous avons obtenu dimanche dernier est la conséquence de tout notre travail. Depuis les essais de novembre, nous nous sommes efforcés de nous préparer pour la première course, plutôt que de chercher à réaliser un bon chrono. Monter sur le podium signifie beaucoup pour moi mais, plus que la position, ce qui m’a le plus marqué, c’est le déroulement de la course et notre performance.”

Quelle est la première chose qui vous est passée par la tête lorsque vous avez franchi la ligne d’arrivée ?
“Quand j’ai vu la réaction de l’équipe, j’étais heureux. Tout le travail que nous avions fait tout l’hiver avait porté ses fruits. Cependant, je suis resté avec un sentiment doux-amer car je n’ai pas pu gagner.”

Vous attendiez-vous à être aux avant-postes lors du premier Grand Prix de la saison 2021 ?
“Vous n’obtenez pas ce que vous voulez ; vous obtenez ce pour quoi vous travaillez. L’hiver dernier, j’ai passé de nombreuses heures à m’entraîner sur une moto. Nous étions prêts pour la course. Cependant, nous devons continuer à travailler et à apprendre, car nous devons améliorer certains aspects, comme notre temps au tour.”

Comment s’est passée votre arrivée chez Red Bull KTM Ajo ?
“Red Bull KTM Ajo ne m’a pas seulement procuré une équipe, ils m’ont procuré une famille. J’ai un environnement professionnel autour de moi et une équipe qui me fait confiance. Cela, sans aucun doute, est quelque chose de très positif. “

Pensez-vous que le fait d’avoir Jaume Masia comme coéquipier vous aidera dans votre développement ?
“Oui. La relation entre nous deux est assez bonne et nous nous aidons mutuellement. Lorsque nous arrivons sur des circuits que je ne connais pas, notamment en dehors de l’Europe, son expérience me permettra de m’adapter plus rapidement.”

Malgré votre excellente performance au Qatar, il s’agit de votre première année en tant que pilote de championnat du monde. Quels sont les objectifs que vous vous êtes fixés ?
“J’aborde cette saison sans me fixer d’objectifs. Avant la course, nous avons eu trois jours de test officiel au Qatar qui m’ont permis de bien connaître la piste. Cette année, mon objectif est de me faire plaisir et d’apprendre les circuits. Je veux me concentrer pour améliorer les choses et corriger les erreurs d’un Grand Prix à l’autre.”

Le résultat du Grand Prix du Qatar a-t-il modifié vos attentes initiales ?
“Pas du tout. Nous avons travaillé dur pour cela. Peut-être que nous ne nous attendions pas à terminer deuxième, car personne ne compte sur le fait de pouvoir monter sur le podium lors de sa première course de championnat du monde. Nous avons fait un excellent travail avec l’équipe, et dès le premier jour ensemble, nous nous sommes très bien compris ; c’était la clé. Malgré tout, ce résultat ne change pas nos objectifs.”

Comment vous préparez-vous à relever le défi des circuits que vous ne connaissez pas ?
“La Red Bull MotoGP Rookies Cup m’a beaucoup aidé sur ce point, car la première année, je ne connaissais que Jerez et le MotorLand Aragon. C’est une compétition très exigeante, même si elle n’est clairement pas aussi dure que le championnat du monde.
De plus, j’ai une grande équipe derrière moi qui va certainement m’aider à m’adapter aux nouveaux circuits. Leur expérience, plus la bonne relation que j’ai avec Jaume, me permettront d’y voir plus clair sur toutes ces choses que je ne comprends pas.”

Comment abordez-vous cette troisième semaine consécutive de travail au Qatar et quels objectifs vous êtes-vous fixés pour le Grand Prix de Doha ?
“Ces jours de repos entre les courses sont mis à profit pour travailler avec l’équipe. Cela nous a permis de renforcer encore notre relation personnelle et de travail.
Je ne me fixe pas d’objectifs pour ce week-end. Mon seul objectif sera de profiter de chaque sortie sur la piste et de passer un bon moment. Quand on prend du plaisir à faire ce qu’on fait, c’est là que les choses se passent le mieux et que je vais plus vite.”

Sanctionné par un départ depuis la pitlane pour avoir roulé trop lentement lors de la FP2 du Grand prix de Doha, Pedro Acosta a ébloui sous les projecteurs du Circuit International de Losail dimanche dernier, en remportant sa première victoire en Moto3 lors du Grand Prix de Doha.

Pour seulement sa deuxième participation en Grand Prix, le rookie de Red Bull KTM Ajo a surmonté un désavantage de 11 secondes pour rattraper le groupe de tête en maintenant le même rythme que lors des essais, puis dépasser 21 autres pilotes pour obtenir la victoire dans le dernier tour.

Pedro Acosta : “Ce sont des choses qui arrivent quand on travaille avec des génies. Nous sommes dans le championnat du monde, et ce n’est pas facile de faire ce que nous avons fait. Hier, nous n’étions pas tout à fait clairs sur certaines choses, mais aujourd’hui, j’ai dit à mon assistant que nous avions la possibilité de bien faire. Les pilotes en tête de la course se sont gênés les uns les autres, ce qui nous a permis de les chasser. De plus, ceux du groupe qui est parti de la voie des stands se sont tenus à l’écart les uns des autres. Quand j’ai rattrapé mon retard, j’ai respiré un peu puis je les ai poursuivis. Tout a bien fonctionné et je suis très heureux.”

Aki Ajo – Directeur de l’équipe

“La course Moto3 d’aujourd’hui a été incroyable et excitante, à parts égales. Nous sommes extrêmement heureux de la victoire de notre pilote débutant Pedro Acosta. Cette victoire est d’autant plus spéciale qu’il est parti de la voie des stands. Il a fait un travail incroyable. Je suis impressionné par son attitude, car il ressemble beaucoup aux concurrents “old school” du passé.”

Vivement Portimao !

Classement du Grand Prix de Doha Moto3 :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Pedro Acosta

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo